UA-65865389-1
logo Blog50.com
Blog 50 est un service gratuit offert par Notre Temps

07/12/2014

BON DIMANCHE DE L'AVENT

L1060078.JPG

La mer m’a donné sa carte de visite pour me dire :

« Je t’invite à voyager...»

08/07/2014

UN BARBECUE DU TONNERRE

06-L1050333.JPG

Dimanche premier juin, les participants prolongeant leur séjour dans le Berry sont conviés à un Barbecue, chez Nicole et Henri, à Châteauroux.  Ce même Châteauroux faisant partie de notre histoire familiale, pour l’avoir habité au cours des années 1962-63. Quel bonheur pour l’homme et moi, la blogueuse (la cousine dans son beau pays, loin, là-bas, comme l’évoque, si bien, Françoise la comtoise, chaque fois qu’elle glisse un commentaire au bas de ma note) d’y revenir une fois de plus et de revoir cette ville que je connaissais par cœur pour l’avoir mille fois ratissée à tant aimée.

22-L1050352.JPG

 

Arrivés chez nos hôtes, c’est la fête une fois de plus.  Nous prenons même la peine de faire une photo de famille en regrettant ceux et celles qui durent nous quitter la veille. Devoir oblige.

Les exclamations d’émerveillement se multiplient à mesure que nous découvrons le climat chaleureux qu’émane ce "havre de paix". Les objets, les tableaux signés Nicole, la collection de livres, les souvenirs de voyages sont le reflet des talents et des passions de Nicole et Henri, tandis que l’intérieur de la maison tout entière est une invitation amicale.

01-L1050328.JPG

 

 Côté jardin, ce dernier est une source d’inspiration et d’émerveillement. Le potager dans son panier de jonc retient la faveur des invités : tomates, radis, laitue et courgettes, de quoi faire une délicieuse salade en saison. 

11-L1050340.JPG

La maison des insectes, celle-là gagne en attrait. Pourquoi une maison des insectes?  Il fallait y penser…

12-L1050341.JPG

 À voir les fleurs, les arbustes et les plantes, on devine leur bien-être et les bons soins de nos jardiniers du dimanche.

13-L1050342.JPG

 

L’originalité du barbecue a retenu les éloges de tous et retient l’attention des adeptes bricoleurs. 

18-L1050347.JPG

 En passant, regardez-moi ces deux pachas.

17-L1050346.JPG

 Le tour des propriétaires terminé,

24-L1050354.JPG

les chefs (de fortune) vont s’adonner à un spectacle destiné aux hommes bien nés :

14-L1050343.JPG

les grillades sur barbecue. 

25-L1050355.JPG

Pendant que les gars s’enfument alors qu'ils dégageront ensuite une odeur de mercredi des cendres,         

 

23-L1050353.JPG

les filles évoquent les plus beaux moments de la bloguinade, 

20-L1050349.JPG

tout en admirant le décor ambiant, le clafoutis aux cerises du jardin,

16-L1050345.JPG

le choix des fromages de la région et le savoir faire de la dame de la maison.

07-L1050334.JPG

La journée coule comme le bon vin.

08-L1050335.JPG

Elle n’aurait pas été complète sans ma visite à la boulangerie. Henri doit aller chercher les baguettes et je l’accompagne.

03-L1050330.JPG

Malheureusement, je n'arrive pas à vous livrer

04-L1050331.JPG

les odeurs du pain chaud .

05-L1050332.JPG

 En souvenir de notre visite, un joli rosier offert à nos hôtes et amis

30-L1050361.JPG

Nos derniers moments partagés ensemble seront truffés d’éclats de rire, d’anecdotes, de souhaits et d’espoir de nous revoir l’an prochain.

L1050403.JPG

Au revoir et merci Nicole et Henri. 

32-L1050402.JPG

Mission accomplie.

25/06/2014

PAS UNE PHOTO DE NOTRE DANSEUR ÉMÉRITE

 

1-L1050143.JPG

Héraime possède de nombreux talents, entre autres celui de danseur. J’en sais quelque chose! (dommage! pas une photo de la preuve).

Je m’en veux de ne pas avoir eu en main mon appareil ,lorsque l’artiste peintre a exposé un éventail de ses créations, lesquelles ont créé l’euphorie autour de la table. Tous souhaitant repartir avec l’une de ces œuvres signées : HÉRAIME. En deux temps, trois mouvements, les tableaux se sont envolés comme des petits pains chauds. Notre artiste a fait des heureux .

1-L1050504.JPG

       

Pour ma part, j’ai adopté « Kiki » l’adorable chaton

1-L1050506.JPG

et l’Homme de ma vie, plus gourmand,  a choisi le panier de délicieux fruits.

 

16:51 Publié dans Voyages | Lien permanent | Commentaires (5)

24/07/2013

LA VITRINE AUX POUPÉES

 

 

3-L1030431.JPG

Ah! Ces poupées de votre enfance. Poupées de porcelaine, de chiffon, de celluloïd. Poupées aux longs cils qui ouvrent et ferment les yeux. Poupées aux cheveux bouclés. Poupées articulées, poupées noires, poupées russes. Poupée qui dit non, non, non, non… rappelle la chanson.

Vous êtes à Édimbourg, en Écosse, par un bel après-midi ensoleillé. J’ai bien dit ensoleillé! vous avez bien lu!  À la découverte soudaine de cette vitrine débordante de poupées, toutes aussi désirables les unes que les autres, vous ne pouvez résister à la tentation de les photographier tant elles éveillent, en vous d’heureux et inoubliables moments.

2-L1030430.JPG

 

Au fait que sont devenues les poupées de votre enfance? 

Souvenez-vous! Elles vous ont procuré des heures de bonheur. Elles étaient vos élèves et vous l’institutrice; vos patientes, vous le médecin; vos communiantes quand, déguisée en bon curé, vous célébriez la messe; vos gracieuses invitées à l’heure du thé, vous la fière hôtesse. Elles étaient vos marchandes de bonheur, mais, plus souvent qu’à leur tour, vos souffre-douleurs.

1-L1030429.JPG

 

En admirant cette vitrine aux mille visages tournés vers vous, vous vous rappelez qu’un jour,  votre maman vous avait promis une Shirley Temple, à condition que vous soyez bien sage.

C’est à l’occasion de Noël 1935 que naquit la poupée Shirley Temple à la suite de l’immense succès mondial que connait la jeune actrice du même nom, âgée de 6 ans, à la suite des films « Le petit Colonel et Boucle d’Or.

Hélas!  De cette Shirley Temple, disparue à jamais, mais jamais tout à fait oubliée «survivent» quelques photos précieusement conservées dans une boîte à souliers.

1-Top.jpg

 

À la vue de la petite fille assise avec sa Shirley, vous auriez soudain le goût de dire à vos petits-enfants : c’est votre grand-maman qui est là. Puis, en jetant un dernier coup d’œil sur l’image de la vitrine aux poupées, à bien y penser, c’est à vous demander si ce petit monde à l’existence imaginaire n’a pas joué, d’une certaine façon et à votre insu, un rôle silencieux et insoupçonné.

16:38 Publié dans Voyages | Lien permanent | Commentaires (7)

03/07/2013

Baisse la tête fier Sicambre...

 

Je n’avais pas osé afficher cette photo, mais mon chevalier servant m’a « ordonné » de le faire, car, semble-t-il, le geste de la "dame" valait son pesant d’or.

1-L1020883.JPG

En 1988, nous avions gravi les 100 marches et embrassé la précieuse pierre  lors d’un voyage au pays de mon irlandais de mari.

17:12 Publié dans Voyages | Lien permanent | Commentaires (5)

Coucou! de retour parmi vous

 

Heureux qui, comme Ulysse a fait un beau voyage…

1-L1030237-001.JPG

 

Heureuse de me retrouver dans mon décor familier, de reprendre la vie comme elle vient, de la savourer et d’en remercier le ciel.

D’ouvrir mon ordi aux levées, d’aller tout droit sur mon blog, de vous retrouver, de vous lire. Oh malheur! Sur ma page, toujours cette même rose "qui a point perdu cette vesprée, les plis de sa robe pourprée…"(Ronsard)  Avouons que le Petit Prince de Saint Exupéry n’eut pas fait mieux pour préserver sa splendeur.

La bloguinade m’a manqué énormément. J’ai vu que l’amitié et la joie étaient au rendez-vous. Cette rencontre privilégiée et votre randonnée à Châteauroux m’ont tourné «  le fer dans la plaie ». . Ce sera pour la prochaine fois, si Dieu me prête santé et vie. Arrive un temps, dans la vie, ou il y a toujours un SI qui devance les projets.

C’était au tour à William, l’aînée chez Patrick et Sonia, de partir avec ses grands-parents vers une destination de son choix. Attiré par l’histoire qui remonte à la nuit des temps, les châteaux et donjons, les meurtres et mystères, les cathédrales, les monuments, il a choisi L’Angleterre, l’Irlande et l’Écosse. Seize jours de rêves et d’émerveillement : levée aux petites heures, petit-déjeuner à l'anglaise, autocar tout confort, formidable groupe homogène,  guide d’exception. Nous n’avions plus qu’à nous laisser porter vers l’inconnu, aller à la découverte de d’autres ailleurs, de leurs vestiges et de leur histoire.

 Notre Ulysse des temps modernes c’était abondamment documenté. Il avait glissé dans l’itinéraire, ses propres incontournables à voir et à visiter. Pas un moment n’était perdu croyez-en les grands-parents.

Le retour se fait en douceur. Pour ne pas brouiller le souvenir de ces heures intenses partagées avec notre petit-fils, il vaut mieux mettre à décanter ces moments chargés de joies et de bonheur, en pensant que ce séjour vécu en une sorte de symbiose nous a permis de connaître davantage, notre  William. 

01-L1020718.JPG

  Dans l’aéroport de Londres, un sourire qui en dit long.

02-L1020725.JPG

Piccadilly Circus et un petit tour de Londres avant d’aller au lit.

03-L1020730.JPG

Surprise! Une boutique (comme ça ne se peut pas).  Attendez-moi deux minutes.

04-L1020760.JPG

William rêve debout. Nous sommes à la tombée du jour de notre arrivée à Londres. Incroyable! Sous ses pieds coule la Tamise et au loin le London Bridge.

05-L1020768.JPG

Sur sa liste des incontournables, le site Stonehenge et son mystère.

06-L1020847.JPG

 Une visite à la Maison Waterford en Irlande, réputée mondialement pour sa fabrication de cristal. Tout au long de la visite, on peut voir et admirer les artisans à l’œuvre. Incroyable! Un ballon de football en cristal.

07-L1020888.JPG

  Le Blarney Castle, ses 100 marches à gravir et en haut de la tour,  la Blarney stone que l'on embrasse pour recevoir le don de l’éloquence. Nous verrons bien dans les jours à venir.

08-L1020990.JPG

William a promis à son père de lui rapporter un souvenir lors de sa visite à la Maison Guinness.

09-L1030024.JPG

 Ce que son père ignorait, fiston allait recevoir, une attestation comme quoi il a passé avec brio le test de remplir, un verre de Guinness, dans les règles de l'art.

10-L1030142.JPG

 William pouvait-il passer outre la visite du Cavern Club, refuge bien connu des célèbres Beatles?

14-L1030214.JPG

 À Édimbourg en Écosse, l’homme n’avait jamais pensé qu’un jour, 63 ans plus tard, il se retrouverait au pied du monument de Sir Walter Scott, en compagnie de son petit-fils du même âge (18 ans).que lui à l'époque;  et qu’il allait gravir à nouveau les 287 marches menant au sommet, puis recevoir pour la deuxième fois une précieuse et mémorable attestation comme quoi, il avait accompli l’exploit.

12-L1030273.JPG

15-L1030322.JPG

 

« Lorsque tu reviendras dans 40 ou 50 ans, tu poseras le même geste et tu te souviendras» murmure le patriarche à son petit-fils.

19-L1030601.JPG

Les cimetières de l’Irlande et de l’Écosse méritent qu’on s’y arrête. Tant d’histoires y sont gravées. Au cimetière de l’église paroissiale  Saint-Martin située à Bladon, Oxfordshire, nous nous sommes recueillis sur la tombe de Winston Churchill en nous rappelant l’époque de la guerre 39-45.

17-L1030462.JPG

To be or not to be that is the question

Une visite sur les lieux de naissance de William Shakespeare, un autre "must"

1-L1030445-001.JPG

 

 

Attention de ne pas pes perdre la tête2-L1030546.JPG

21-L1030617.JPG

 

 Être étudiant et ne pas faire un crochet du côté de Oxford, la plus vieille ville universitaire des îles Britanniques pour y voir de visu sa prestigieuse Université serait comme rater un cours.  Vaut mieux s’y mouiller les pieds.

22-L1030623.JPG

    Pourquoi pas un dernier fish and chip avant le retour? 

14:20 Publié dans Voyages | Lien permanent | Commentaires (4)

25/05/2012

EXCELLENTE JOURNÉE À VOUS

Tortue géante des Îles Galapagos.P1960987.JPG

"Hier n'est plus, demain n'est pas encore, c'est aujourd'hui que nous sommes." C'était la devise de mon beau-père Edgar. La mienne, ma devise:

"Se souvenir, c'est vivre" 

Je vous souhaite plein de petits bonheurs tout au long de ce week end.

15:15 Publié dans Voyages | Lien permanent | Commentaires (9)

13/03/2012

JE MARCHE DANS MA TÊTE

 

P1970478.JPG

Ce soir, loin de sauter à cloche-pied, je marche dans ma tête. Me voilà au Pérou, en train de revivre l’un de mes innombrables moments d’extase. Celui d’apercevoir la silhouette du candélabre de Paracas, taillé dans la falaise par les anciens Paracas. (Civilisation qui s’épanouit, pense-t-on entre 300 avant notre ère et 200 apr. J.-C.

Selon certains scientifiques, ce géoglyphe de 200 m de long sur 60 m de large représente la constellation de la Croix du Sud. Pour d’autres chercheurs, le Candélabre représente un cactus stylisé, symbole de puissance dans la culture Chavin. Quoi qu’il en soit, il semble que le Candélabre a aussi servi de repères aux navigateurs.

Bonne nuit.


23:37 Publié dans Voyages | Lien permanent | Commentaires (6)

29/11/2011

L'ÉMERVEILLEMENT...

L’ascension de mon « premier » volcan aux Îles Galapagos

Nous sommes en automne et pourtant, ce matin, chez nous, on dirait l’hiver. « Si tu vas à la montagne aurait dit ma grand-mère, n’oublie pas ta crémone. (Cache-nez en laine tricotée). Pour oublier la neige et la froidure,  je me réfugie dans mes souvenirs de notre séjour aux Îles Galapagos. Permettez-moi de partager un moment inoubliable avec vous.

 

P1960902.JPG

« Demain, nous annonce Esteban Garda, notre guide naturaliste hors pair, notre yacht mouillera dans la baie Sullivan de l’Isla San Bartolomé ». De là, à l’aide de nos pangas, nous atteindrons le rocher de notre débarquement, les yeux au ciel et les pieds dans l’eau.

P1960931.JPG
P1960907.JPG

N’écoutant que leur enthousiasme, nourris de la passion d’Esteban, à la levée du jour, les conquistadors répondent présents à l’appel du Naturaliste, qui soit dit en passant, est originaire de l’Île Santa Cruz de l’archipel des Galapagos.

P1960915.JPG

Au loin, le volcan nous apparait dans toute sa splendeur.

P1960922.JPG
P1960952.JPG

Entendez-vous le cri de joie qu’a lancé la ‘photographe’ en découvrant la présence des crabes rouges sur les roches volcaniques?

P1960870.JPG

 

Puis le silence qui a suivi un premier regard contemplatif sur le volcan à gravir?

P1960891.JPG
P1960890.JPG

Quelle sensation formidable! C’est maintenant le moment d’entreprendre l’ascension du Cerro Bartolomé. Pour préserver le sol et atteindre le sommet, nous emprunterons le sentier recouvert d’un trottoir de bois, puis d’un escalier de 372 marches qui nous mèneront au sommet du volcan éteint.

 

Une fois au sommet, le volcan nous réservera une vue époustouflante, sur un paysage lunaire grandiose formé de pignons, de cratères et de coulées de lave qui au moment de l’éruption s’est répandue jusqu’à l’aiguille de "Pinnacle Rock."

P1960883.JPG
P1960912.JPG
P1960894.JPG


À plus tard...


 

 

 

 

18:01 Publié dans Voyages | Lien permanent | Commentaires (5)

13/06/2010

COUCOU, DE NOUVEAU AU BERCAIL

L1010759.JPG
Mille mercis pour vos bons souhaits de voyage.  À très bientôt.  Gros bisous à tous!

03:43 Publié dans Voyages | Lien permanent | Commentaires (9)

 
Accueil Blog50 | Créez gratuitement votre blog | Avec notretemps.com | Toute l'info retraite | Internet facile | Vos droits | Votre argent | Loisirs | Famille Maison | Cuisine | Jeux | Services | Boutique