UA-65865389-1
logo Blog50.com
Blog 50 est un service gratuit offert par Notre Temps

11/04/2018

LA VIE À TIRE-D'AILES

1-P1020492.JPG

Aujourd’hui, vous êtes au bercail,  la maison de toujours. Vous êtes assise devant l’écran de votre "ordi" et chaque fois que vous tournez la tête, côté fenêtre, il y a cette adorable petite boule de plume, blottie contre le carreau qui vous regarde «c’est à n’en pas croire vos yeux ».

Répondant à votre appel et Fasciné comme vous par la présence de ce frêle moineau gris, l’homme de votre vie  propose de faire le grand ménage annuel du nichoir, fixé à portée de regard, au mur de votre maison, et cela depuis des lunes. «Madame oiseau pourra bâtir son nid à son gré. Peut-être est-ce cela qu’elle nous demande » suppose mon amoureux de la gent ailée.

3-P1020496.JPG

Une fois de plus dans l’échelle. Si tôt dit, si tôt fait.

4-P1020509.JPG

La maisonnette, occupée depuis des décennies, des générations, retrouve  son  allure  de pouponnière.

5-P1020515.JPG

Voilà Monsieur moineau domestique perché sur son toit, pour reprendre possession des lieux tandis que sa compagne  inspecte l'intérieur pour voir s'il conviendra à sa nichée. Sous vos regards attendris, vous suivez le va-et-vient des futurs parents.

Au refuge, c’est Farina,

1-P1020465.JPG

ma corneille qui regardera par la fenêtre, tournera de l’œil pour obtenir sa collation : Une becquée de pain. S’il est rassis, elle ira le tremper dans la rigole. 

2-P1020459.JPG

L’hiver empiète sur le printemps non sans être accompagné de quelques bonnes bordées de neige propices à la saison des sucres. Du jamais vue. On se croirait en janvier : vents, bourrasques, grésil, verglas à la rigueur.

6-P1020455.JPG

Pendant ce temps, les G4 prolongent le plaisir de l’hiver

7-P1020456.JPG

(Moineau domestique, (passer domesticus) petit passereau granivore et insectivore de la famille des passeridés et à l’ordre de passeriforme.) Guide d'identification des oiseaux du Québec 

 

19/01/2018

Le temps suspend son vol...

IMG_2446.JPG

Pour la naissance de Jade…

Nous sommes le dimanche 14 janvier 2018. Vous apprenez  que Tanya, votre petite-fille, la petite chérie, très enceinte depuis un bon  moment est admise à l’hôpital Saint-Jérôme.  « Le travail est commencé » selon l’expression familière. Vous voilà  plongée littéralement en attente  comme l’est l’homme de votre vie. Spontanément, cela vous incite à parcourir d’un balayage de mémoires votre « généalogie du présent » entretenue avec passion. 

Heureux, émus, figés par le temps suspendu, vous revivez  à deux, les heureux moments qui ont accompagné  les naissances de vos trois enfants; de vos neuf petits-enfants et enfin celles de vos six arrières.

Pour subir l’attente, pour étoffer les réflexions,  pour calmer le temps qui prend tout le temps qu’il faut, vous le comblez d’une foule d’anecdotes entassées au creux de vos plus précieux souvenirs.

Les heures coulent interminablement. Vous et l’arrière- grand-père  tournez en rond. Impossible d’entreprendre quoi que ce soit.

IMG_2521.JPG

9,42 pm, ce même dimanche qui a pris une éternité dans son quotidien dominical,  vous recevez un MMS accompagné d’une splendide photo d’un papa tout nouveau tenant la petiote dans ses bras. Puis, un appel de Nicolas et de Tanya, les heureux parents vous annonçant la naissance de Jade, un poupon  de 8.04  livres . C’est l’euphorie. 

Le temps qui vous sépare de votre visite à  la nouvelle maman ne court plus assez vite pour vous.

IMG_2443.JPG

Pour la septième fois de votre carrière de grand-mère, vous coifferez le titre de bisaïeule. Même si l’appellation est pour le moins « âgeuse » pensez-vous.

 Qu’importe, à chaque nouvelle naissance dans les catégories  G3 ou G4 pour (3e ou 4e génération) vous « tripez » (le mot est d’usage) vous avez la nette impression de ne jamais avoir cessé de vous multiplier.

 Ce que vous omettez de dire. Pour tuer le temps, c’est d’avoir chaussé vos skis pour quelques descentes en attendant l’heure des visites à l’hôpital et enfin voir la binette de votre nouvelle arrière-petite-fille, la cajoler, et féliciter les heureux parents.

La vie de Jade repose dans vos bras. Moment inoubliable.

IMG_2428(2).JPG

Tanya est rayonnante.

IMG_2409(1).JPG

Vous jetez un œil sur votre fille. La grand-mère l’est tout autant. En une seconde, votre mémoire bascule et du coup, vous revivez la joie de sa naissance, comme si c’était hier. Éblouissante de cette fierté de nouvelle maman, Tanya lance un: «Grand-maman, si nous prenions une photo de nous quatre pour ton blog : les quatre générations de mère en fille».

Vous ne demandez pas mieux.

IMG_2438(2).JPG

En tenant votre arrière-petite-fille amoureusement, vous pensez: Pas besoin de donner naissance pour se sentir une maman, il suffit de prendre un enfant dans ses bras et de le serrer contre sois. Le tour est joué. Parole de bisaïeule.

   

13/12/2017

UN SHOWER POUR TANYA, NOTRE FUTURE MAMAN

Un Shower, c’est chouette.

1-P1020244-001.JPG

Samedi 18 novembre dernier, c'était le « Shower de bébé » à l’honneur de Tanya, enceinte de sept mois d’un bébé fille. Vous devinez la suite de mon récit? Bientôt, quatre générations de mère en fille. Ce bonheur ma mère le goûta à la naissance de Tanya. L’histoire se répète 28 ans plus tard.

03-P1020220.JPG

Un Shower, c’est chouette. Une belle coutume. C’est l’occasion pour les parents et amis de témoigner leur admiration, leur amitié, leur amour envers la future maman, en lui offrant une ondée de jolies petites choses destinées au confort du poupon.  Cette coutume remonterait à la nuit des temps. En Amérique, c'est depuis les années 1900.

P1020223.JPG

Une raison de plus de chouchouter les traditions, les rituels, les coutumes, ces moments rassembleurs,

P1020241.JPG

porteurs de  joies et de purs bonheurs marquant des passages dans la vie, et dont on se souvient toujours.

P1020227.JPG

Un Shower sans jeux ne serait pas un Shower. Pendant que les uns lèvent leur verre à la santé de la future maman, les jeux vont bon train. Au tableau, sur lequel on prédit la date, l‘heure probable et le prénom que portera la demoiselle à naître.

P1020217.JPG

Tandis qu’à l’aide d’un bout de ficelle, en guise de ruban à mesurer, c’est à qui, parmi les invités arriveront à deviner, au centimètre près, le tour de taille de la maman?

P1020221.JPG

Au  bout de la table festive, qui des gars ou des filles réussira à percer le mystère du contenu des petits pots de purée pour nourrisson, à la dégustation des saveurs, sans faire la grimace.

P1020222.JPG

Arrive le moment de déballer l’avalanche de présents offerts, aussi utiles, jolis, qu’indispensables.

P1020226.JPG

En parlant d’indispensable, c’est justement ce à quoi ont pensé les parents de Nicolas, le futur papa en offrant à Tanya leur belle-fille,

P1020238.JPG

un gâteau géant «fait main» confectionné de couches jetables et truffé d’une ribambelle d’objets nécessaires à l’heure du bain et de la toilette de bébé. Un Croquembouche à l’heure du dessert n’aurait pas fait plus d’effet.

P1020239.JPG

 

La Fête est terminée, c'est l'heure de faire dodo

22/06/2017

QUE MANGERAIS-TU CE SOIR?

2-L1060767.JPG

Depuis plus de soixante ans de vie à deux que vous «mâchouillez» la même question quand vient le temps de penser repas. "Que mangerais-tu ce soir".

Je «mangerais léger» si ça te convient. Des crêpes? Pourquoi pas! répond l’Homme de votre vie.

Vous abondez dans le sens en confirmant que des crêpes, c’est léger. Et puis par économie vestimentaire, vous pensez tout bonnement kilos quand arrive la belle saison.

Le meilleur crêpier du monde, vous l’avez devant vous. Lorsqu’il suggère des crêpes, c’est qu’il a l’intention de les concocter lui-même, avec amour. Ce qui a le don de ne pas vous déplaire. Le chef à ses heures maîtrise l’art de la crêpe, à coups de recherches de recettes toutes plus élaborées les unes que les autres.

Il coiffe la toque de circonstance, retire son préféré, du rayon des livres de cuisine. Il a l’âge de Mathusalem (pas l’homme, le livre), de nombreuses pages sont cornues, souillées tantôt de traces de vin, tantôt de doigts. Si la chance vous sourit, en le feuilletant, vous y trouverez, rédigée de sa plus belle main d’écriture, une note indiquant qu’il a ajouté quelques  larmes de brandy de façon à rehausser la saveur apportant aux  divines crêpes, un petit je-ne-sais-quoi.

Ces Chefs et leurs secrets culinaires...

L’arsenal des ingrédients est d’ores et déjà déployé sur le comptoir : Farine, œufs (3 pour les besoins de la cause), lait, sucre, beurre, sel et Brandy bien entendu sans oublier le pot de sirop d’érable, complément indissociable au moment de la dégustation.

Le temps passe. Votre « Bocuse » à ses heures s’affaire et met en branle son art et ses talents. Vous, le moussaillon de «l’après-branle-bas » récurerez et rangerez ce que vous appelez affectueusement les dégâts, tout en ayant gardé un œil sur la confection de « l’appareil ».

Une tasse de farine blanche! as-tu pensé? Lancez-vous d’une voix de major d’homme en voyant la tasse à mesurer remplie à ras bord. Pour la première fois de votre vie, vous prenez conscience qu’à deux, vous allez engloutir tout bonnement, une tasse de farine dans laquelle se dissimule : 455 calories et ses, 2% de gras, 86% de gluten et 12% de protéine, sournoisement enfouie dans vos petites crêpes légères et délicieuses. Sans oublier de compter les autres mignonnes calories que contiennent les trois œufs, le beurre et le reste.

 Vous regardez l’homme de votre vie dans le blanc des yeux. D’un ton moqueur vous ajoutez : nous qui voulions  «manger léger» (expression consacrée et tendance ces temps-ci).

3-L1060771.JPG

Bon appétit à ceux et celles qui succomberont à la tentation.

 

 

17/05/2017

LA BRANCHE DE COUDRIER

8-P1000934.JPG

Ludovic annonce le mauvais temps

Pour une raison ou pour une autre, les 25 décembre, la GMW (grand-mère Walsh) reçoit un petit cadeau inattendu et quelque peu insolite. Cette année, sous le regard attentif de toute sa tribu, elle a reçu une «branche de coudrier», dont la fonction est de prédire le temps qu’il fera.  La petite branche (appelée aussi rameau ou baguette), est accompagnée des instructions de la pose et de sa fonction: lorsqu’elle pointe vers le ciel, elle annonce le beau temps. Vers le sol, que la pluie est en route.

Ce que vous ne savez pas? Depuis décembre, la merveilleuse petite branche offerte en mode « beau temps», est demeurée jusqu’alors, sagement inflexible dans son précieux emballage. Et elle la GMW, ce qu’elle ne sait  plus? Qui, de sa tribu lui a offert .  Elle a malheureusement égaré la jolie carte qui l’accompagnait, n’osant jusqu’à ce jour, l‘avouer à quiconque de la tribu.

Arrive le mois de mai et son dicton : «fais ce qu’il te plaît ». la (Miss météo), gratifiée du précieux objet fait appel à l’homme de sa vie qui, sans être un sourcier, a la boussole dans l’œil quand il s’agit de l’orientation des objets et des points cardinaux. La fenêtre désignée, pour prédire le temps qu’il fera sera donc, on l’a devinée, au-dessus de l’évier de la cuisine. Celle-là même qui répond aux critères d’installation : Dehors, à 2 mètres du sol, exposée à l’ouest ou au sud, visible de l’intérieur. Voilà!

1-P1010009.JPG

 Cette fois c'est le beau temps

Sous un ciel d’un gris anthracite, à la pluie battante, la fragile petite chose fut clouée, à l’extérieur, comme il se doit, sur le cadrage de la fenêtre (permettant, en tout temps, d’y jeter un œil et vérifier les hauts et les bas de cet objet de prédilection et, de prédiction en rapport avec les sursauts et regains du temps qu’il fera dans les heures à venir. C’est à rendre envieux les bulletins météo et ses prévisions.

« C’est magique grand-maman ta petite branche"

La petite branche en question fait revivre à la grand-mère, de fantastiques souvenirs vécus à l’occasion d’une randonnée à vélo à L’Île-aux-Coudres, d’où elle rapporta, justement, une baguette de coudrier, après avoir sauvagement passé par-dessus les guidons de son deux-roues et s’être retrouvée tête contre terre sur l’épaulement de la route de graviers pour avoir regardé ailleurs et non droit devant. Il fallait voir l’état pitoyable des coudes et des genoux de l’estropiée.

(Pour le plaisir, un peu d’histoire) l'Île aux Coudres, perpétuellement recherchée par les vacanciers, les sportifs  et les touristes, est  située au beau milieu du majestueux fleuve Saint-Laurent, à la hauteur de Baie-Saint-Paul dans la région de Charlevoix. Il est dit que Jacques Cartier en fit sa découverte un 6 septembre 1535. C‘est l’abondance des coudriers, arbre de la famille du noisetier, qui amena le fondateur de Québec à donner à ce refuge le nom d’Isle-aux-Coudres. C’est dans cette Île même que fut célébrée la première messe à l’intérieur des terres du Canada, le 7 septembre 1535.

6-P1000930.JPG

Dès que vient le printemps, on reconnaît le coudrier par ses branches couvertes de chatons jaunes d’où lui vient ce surnom d’arbre à chatons. On rapporte que les Amérindiens du début de la colonie étaient déjà familiers avec le coudrier, ses vertus et ses multiples usages. Sans doute les a-t-on transmis aux nouveaux arrivants. 

L'on raconte que de génération en génération, les insulaires de L'Isle-aux-Coudres, se font une fierté de prédire le temps qu'il fera pour une période de 24 heures et de transmettre à tout vent, cette sorte de  météorologie traditionnelle ou populaire. Détail passionnant : L’arbre lui-même, en rapprochant ses branches vers lui, réussit à conserver l'humidité près de son tronc durant les périodes d'ensoleillement. Il les dégagera lorsqu'il pleut, afin d’abreuver l’arbre de pluie tout autour de ce même tronc. On se rappellera que la branche de coudrier agit en fonction de la pression atmosphérique. Traditionnellement, elle demeure l’outil de prédilection des sourciers à la recherche de veines ou sources d’eau dans le sol.

Régnant en maître dans la fenêtre, faisant la pluie et le beau temps, attirant la curiosité, et l’intérêt de tout un chacun, le coudrier et ses multiples usages se situent dans «l’Inventaire des ressources ethnologiques du « patrimoine immatériel» Avouons qu’il serait temps pour la GMW de chercher opiniâtrement, parmi les siens, qui est l’auteur de ce fabuleux présent qu’est le baromètre patrimonial.

  • Le site internet et la page Facebook de « l'Inventaire des ressources ethnologiques du patrimoine immatériel » se veulent des outils de diffusion et de mise en valeur des pratiques culturelles du Québec qui sont inventoriées.

01/03/2017

CÉLÉBRATION DU MARIAGE DE TANYA ET DE NICOLAS

 

UN MOMENT SOLENNEL DANS LA VIE

 DE TANYA ET DE NICOLAS

5-P1000707.JPG

Sinead, demoiselle d'honneur, remet les alliances à Julien, le neveu,

sous l'oeil attentif du célébrant, des mariés et du garçon d'honneur.

25 février 2017

à la chapelle Saint-Bernard

Mont-Tremblant

05/02/2017

VENEZ JOUER AVEC NOUS DANS LA NEIGE

1-P1000614.JPG

10/01/2017

MAISON EN PAIN D'ÉPICE GRANDEUR NATURE

3-P1000489.JPG

Pour la première fois, dans le magnifique hall d’entrée de l’hôtel Fairmont Tremblant, une toute première maison en pain d’épice, grandeur nature, fut créée pour la joie et l’émerveillement des petits et des grands visiteurs du "temps des fêtes" .

L’équipe de ce fabuleux projet est composée de la brigade du pain d’épice, des membres du personnel, des collègues du service technique, de l’administration et de la réception de l’hôtel. Il lui aura fallu consacrer 167 heures  à sa création.

Tous ensemble, ils ont révélé leurs talents artistiques et ils ont créé cette merveille qui évoque la maison en pain d’épice sortie tout droit d’un conte des frères Jacob et Wilhelm Grimm : L’histoire de  Hansel et de Gretel. 

Cette maison en pain d’épice mesure 14 pieds de hauteur, 11 pieds de largeur et 6 pieds de profondeur;

Le département du service technique a travaillé 120 heures pour construire la structure de pain d’épice

Les fées des bonbons ont consacré 56 heures à décorer et appliquer les bonbons

Il aura fallu 660 livres de pâte de pain d’épice, 180 livres de glaçage royal, et 227 livres de bonbons.

Rassurons-nous!  Le "temps des fêtes" passé, l’engagement de l’hôtel envers l’environnement  fera en sorte que la structure de la maison sera recyclée et les ingrédients comestibles compostés.

Ce qui me fait dire que :le "temps des Fêtes" ne serait pas ce qu'il est, sans ses traditions rassembleuses, ses coutumes chaleureuses, ses rituels incontournables affectueusement rattachés à nos racines:

Le Noël avec son sapin, sa crèche, ses décorations;

Le Premier de l’an avec ses bulles, ses Vœux de Bonne et Heureuse Année, ses résolutions.

Le 6 janvier, ses rois-mages : Gaspard, Melchior, Balthasar et sa traditionnelle galette de rois.

En regardant mes quatre trésors devant cette maison en pain d'épice, plus grande que l’imaginaire. Une maison en pain d'épice créée pour eux, les tout- petits, avec joie, amour et générosité;  comment ne pas espérer que chacun d’eux ait un jour, la possibilité de poursuivre un rêve, de le réaliser, sans jamais perdre de vue, ce que chacun de nous appelons : l’essentiel.

 

Que l’année 2017 soit bonne pour nous tous.

 

01/01/2017

UN COUCOU ENNEIGÉ

EN CE PREMIER JOUR DE L'AN 2017

NOTRE TRIBU SE JOINT À NOUS DEUX

POUR VOUS SOUHAITER

UNE ANNÉE SANS ÉPREUVE,

 REMPLIE DE NOMBREUX PETITS BONHEURS

 

1-IMG_6843.JPG

25/06/2016

UNE IDÉE QUI PORTE

La grand-mère a «craqué». L’expression est forte, mais lorsque l’on pense que les auteurs, Julien et Charlotte ont respectivement 6 ans et 4 ans, l’on se dit …

En revenant d’une exposition d’arts,  la présence d’artistes et de tableaux exposés et vendus à l’encan fait son petit bonhomme de chemin dans la tête de nos deux moussaillons. Dès leur arrivée à la maison, ils proposent à leur maman d’organiser à leur tour un encan comme celui dont ils venaient d’être témoins pour y vendre, cette fois, leurs propres desseins.

3-P1010635.JPG

2-P1010636.JPG

 Ils n’eurent qu’à exprimer leur intention pour que la maman accepte, oui! mais à la condition d’offrir la somme récoltée à une œuvre de bienfaisance. Les artistes en herbe sont d’accord et même enchantés. Maman Caro établit les règles du jeu : S’adresser uniquement à la parenté et aux amis,  les invitant à participer à l’encan en leur adressant une note par courriel accompagné de photos des dessins et en les informant que les sommes récoltées seront remises à la Fondation Mira.

Ravis de contribuer à ce magnifique projet, les amis et les membres de la tribu emboitent le pas et jouent le jeu.

Nous pouvons admirer les œuvres sur nos écrans et indiquer notre choix de photo. La mise de base est de 2.00 $ pièce. Il est permis de faire grimper le prix (encan oblige) mais avec modération, pour ne pas enfreindre l’objectif, l’esprit du projet et l’originalité des œuvres.

Pendant des heures et des jours (3 jours), Charlotte et Julien surveillent fidèlement, avec émerveillement et enthousiasme l’entrée des courriels,  le choix des tableaux et le montant qu’il rapporte.  À la date officielle de clôture établie par l’encanteur, les heureux acheteurs d’une œuvre d’art (dessin) reçoivent celle-ci des mains mêmes des  artistes en herbe.

Par l’intermédiaire de l’école fréquentée par Julien et Charlotte, éclatant de frénésie et de fierté, la Fondation Mira s’est vu attribuer un don de  231.00$ beaux dollars.

Bravo les Moussaillons!

À PROPOS DE LA FONDATION MIRA

Une mission unique

La Fondation Mira prône l'autonomie des personnes handicapées et souhaite favoriser et faciliter leur intégration sociale par le biais d'un chien. Avant de remettre un chien Mira à une personne dans le besoin, ce dernier est confronté à toutes sortes de situations pour le préparer à son futur métier. Pour ce faire, Mira a mis sur pied un programme de Familles d'Accueil.

Les personnes désireuses d'aider la Fondation Mira peuvent accueillir un chiot dans leur foyer. La mission de la famille d'accueil est de socialiser le chiot afin de le préparer à devenir un chien-guide ou un chien d'assistance. La famille d'accueil est d'un support considérable dans le développement du chiot. En moyenne, celui-ci séjourne dans sa famille adoptive entre douze et dix-huit mois, soit pendant son enfance et son adolescence. La Fondation Mira, supportée par Eukanuba Canada (entreprise manufacturière de nourriture pour chiens) défraie les dépenses liées à la santé et à l'alimentation du chiot. La famille reçoit également tout le support-conseil du personnel pour faciliter l'adaptation du chiot à la famille6. Ensuite, le chien ayant séjourné dans une famille d'Accueil sera soumis à des examens de comportement pour être classé chien guide, chien d'assistance ou être déclassé. Ensuite, les entraîneurs de la Fondation Mira peuvent commencer l'entrainement des chiens qui ont réussi les tests de qualification. C'est donc vers l'âge de un an et demi, deux ans que le chien est confié à son maître. Après, l'animal peut prendre une retraite, après plusieurs années de service.(ref : wikipedia)

 

 

 
Accueil Blog50 | Créez gratuitement votre blog | Avec notretemps.com | Toute l'info retraite | Internet facile | Vos droits | Votre argent | Loisirs | Famille Maison | Cuisine | Jeux | Services | Boutique