UA-65865389-1
logo Blog50.com
Blog 50 est un service gratuit offert par Notre Temps

17/05/2017

LA BRANCHE DE COUDRIER

8-P1000934.JPG

Ludovic annonce le mauvais temps

Pour une raison ou pour une autre, les 25 décembre, la GMW (grand-mère Walsh) reçoit un petit cadeau inattendu et quelque peu insolite. Cette année, sous le regard attentif de toute sa tribu, elle a reçu une «branche de coudrier», dont la fonction est de prédire le temps qu’il fera.  La petite branche (appelée aussi rameau ou baguette), est accompagnée des instructions de la pose et de sa fonction: lorsqu’elle pointe vers le ciel, elle annonce le beau temps. Vers le sol, que la pluie est en route.

Ce que vous ne savez pas? Depuis décembre, la merveilleuse petite branche offerte en mode « beau temps», est demeurée jusqu’alors, sagement inflexible dans son précieux emballage. Et elle la GMW, ce qu’elle ne sait  plus? Qui, de sa tribu lui a offert .  Elle a malheureusement égaré la jolie carte qui l’accompagnait, n’osant jusqu’à ce jour, l‘avouer à quiconque de la tribu.

Arrive le mois de mai et son dicton : «fais ce qu’il te plaît ». la (Miss météo), gratifiée du précieux objet fait appel à l’homme de sa vie qui, sans être un sourcier, a la boussole dans l’œil quand il s’agit de l’orientation des objets et des points cardinaux. La fenêtre désignée, pour prédire le temps qu’il fera sera donc, on l’a devinée, au-dessus de l’évier de la cuisine. Celle-là même qui répond aux critères d’installation : Dehors, à 2 mètres du sol, exposée à l’ouest ou au sud, visible de l’intérieur. Voilà!

1-P1010009.JPG

 Cette fois c'est le beau temps

Sous un ciel d’un gris anthracite, à la pluie battante, la fragile petite chose fut clouée, à l’extérieur, comme il se doit, sur le cadrage de la fenêtre (permettant, en tout temps, d’y jeter un œil et vérifier les hauts et les bas de cet objet de prédilection et, de prédiction en rapport avec les sursauts et regains du temps qu’il fera dans les heures à venir. C’est à rendre envieux les bulletins météo et ses prévisions.

« C’est magique grand-maman ta petite branche"

La petite branche en question fait revivre à la grand-mère, de fantastiques souvenirs vécus à l’occasion d’une randonnée à vélo à L’Île-aux-Coudres, d’où elle rapporta, justement, une baguette de coudrier, après avoir sauvagement passé par-dessus les guidons de son deux-roues et s’être retrouvée tête contre terre sur l’épaulement de la route de graviers pour avoir regardé ailleurs et non droit devant. Il fallait voir l’état pitoyable des coudes et des genoux de l’estropiée.

(Pour le plaisir, un peu d’histoire) l'Île aux Coudres, perpétuellement recherchée par les vacanciers, les sportifs  et les touristes, est  située au beau milieu du majestueux fleuve Saint-Laurent, à la hauteur de Baie-Saint-Paul dans la région de Charlevoix. Il est dit que Jacques Cartier en fit sa découverte un 6 septembre 1535. C‘est l’abondance des coudriers, arbre de la famille du noisetier, qui amena le fondateur de Québec à donner à ce refuge le nom d’Isle-aux-Coudres. C’est dans cette Île même que fut célébrée la première messe à l’intérieur des terres du Canada, le 7 septembre 1535.

6-P1000930.JPG

Dès que vient le printemps, on reconnaît le coudrier par ses branches couvertes de chatons jaunes d’où lui vient ce surnom d’arbre à chatons. On rapporte que les Amérindiens du début de la colonie étaient déjà familiers avec le coudrier, ses vertus et ses multiples usages. Sans doute les a-t-on transmis aux nouveaux arrivants. 

L'on raconte que de génération en génération, les insulaires de L'Isle-aux-Coudres, se font une fierté de prédire le temps qu'il fera pour une période de 24 heures et de transmettre à tout vent, cette sorte de  météorologie traditionnelle ou populaire. Détail passionnant : L’arbre lui-même, en rapprochant ses branches vers lui, réussit à conserver l'humidité près de son tronc durant les périodes d'ensoleillement. Il les dégagera lorsqu'il pleut, afin d’abreuver l’arbre de pluie tout autour de ce même tronc. On se rappellera que la branche de coudrier agit en fonction de la pression atmosphérique. Traditionnellement, elle demeure l’outil de prédilection des sourciers à la recherche de veines ou sources d’eau dans le sol.

Régnant en maître dans la fenêtre, faisant la pluie et le beau temps, attirant la curiosité, et l’intérêt de tout un chacun, le coudrier et ses multiples usages se situent dans «l’Inventaire des ressources ethnologiques du « patrimoine immatériel» Avouons qu’il serait temps pour la GMW de chercher opiniâtrement, parmi les siens, qui est l’auteur de ce fabuleux présent qu’est le baromètre patrimonial.

  • Le site internet et la page Facebook de « l'Inventaire des ressources ethnologiques du patrimoine immatériel » se veulent des outils de diffusion et de mise en valeur des pratiques culturelles du Québec qui sont inventoriées.

05/02/2017

VENEZ JOUER AVEC NOUS DANS LA NEIGE

1-P1000614.JPG

06/03/2016

COMME SI C'ÉTAIT L'HIVER?

"Un petit coucou en passant"

1-P1000907.JPG

"Je voudrais bien vous saluer de plus près,

mais vous n’avez pas dégagé la neige sur le patio."

2-P1000914.JPG

"J’essaie de me faire voir."

4-P1000916.JPG

"Allez un peu de courage, une marche de plus

et je suis là."

3-P1000918.JPG

"Bon dimanche, on se reverra!"

5-P1000919.JPG

 

 

18/02/2016

24 HEURES PAS COMME LES AUTRES

 

3-P1000754.JPG

41 centimètres de nouvelle neige en moins de 24 heures à tremblant. Un pur enchantement pour tous.

1-P1000746.JPG

Il faut que je vous dise: c’était hier, en plein grésil, sur le chemin qui mène au refuge. Sont là, Roussette et ses deux petits, grignotant branches de pins et de sapins. La biche zieute notre voiture qui passe à deux pas d’elle, sans broncher d’un poil. Puis, en moins de temps qu’il n’en faut, nos trois témoins sont là, une fois de plus, sur le seuil de la porte.

4-P1000761.JPG

Ce matin, c’est l’apothéose! Comment ne pas partager avec vous ce décor 100 % hivernal.

1-P1000763.JPG

2-P1000753.JPG

 Pour terminer, je vous en mets plein la vue et plein de doute avec ce canard Colvert. Vous pourriez croire qu’il est de bois et que je l’ai déposé là, juste en trompe-l’œil. Le "Colvert" est bel et bien vivant, en chair et en os. Pas l’ombre d’une plume ne bouge. Des centaines de skieurs et de visiteurs passeront près de lui, le contourneront sans qu’il bronche pour autant.

1-P1000764.JPG

Une dizaine de ces canards traversent la rude saison, "place des Voyageurs", au pied de la montagne, le long du cabriolet qui conduit les skieurs à la télécabine panoramique.

1-P1000767.JPG

C’est à s’y méprendre. On dirait de gros cailloux, lorsqu’ils dorment la tête renfrognée dans les plumes.

1-P1000767.JPG

Contrairement à leurs compères qui fuient les grands froids pour des cieux plus cléments, ils se sont acclimatés à la froidure et préfèrent vivre au milieu de nous. Le spectacle vaut bien une ou deux photos. Dites!

15/02/2016

INFO-SKI ET SA JOURNÉE DES GROS CÂLINS À TREMBLANT

1-Tremblant 27 janv 2016 p1_2(1).jpg

Ciel bleu, plus bleu que bleu, neige tant attendue, blanche, immaculée, à perte de vue. C’est février dans sa splendeur.

Présent, au sommet de la montagne, et partout, où glissent les skieurs,  "INFO-SKI" formé de bénévoles est là, pour nous.

1-Tremblant 27 janv 2016 p3_2.jpg

«C’est la journée des gros câlins» m’annonce Gene en m’ouvrant les bras dans un élan d’amitié. Avouons que ce geste fait chaud au coeur. Et puis il y a le sourire de Michel. Pourtant, bien que le ciel soit radieux, il fait moins 20 au sommet de Tremblant, avec bourrasques et poudrerie.

2-Tremblant 27 janv 2016 p4_2.jpg

Gene comme Michel portent fièrement leur manteau jaune, un point d’interrogation dans le dos. Ils sont quatre-vingt-quinze à faire partie de ce peloton de glorieux bénévoles. Nous les voyons partout sur la montagne. Prêts à nous accompagner; nous guider; narrer la merveilleuse histoire de la montagne tremblante, de ses sentiers et répondre aux multiples questions : «d’où viennent les noms qu’arborent les pistes » où sont situés les doubles-noir? la Beauchemin est-elle "damée"? La Griffe est-elle en bosses ce matin? Comment sont les conditions de neige? Et c’est gratuit. Rien à payer. Il suffira d’une poignée de main, d’un sourire.

Je reviens au câlin de Gene. Coïncidence! PasseportSanté.net dans son «NewsletterBIEN-ÊTRE» du 13 février posait la question : pourquoi avons-nous besoin de câlins?

« À l’ère de l’ultra communication, le câlin a une saveur particulière. Notre besoin de toucher et de prendre dans ses bras s’inscrit au plus profond de l’histoire de notre espèce. La preuve, nos proches cousins les primates anthropoïdes, pratiquent eux aussi ces échanges tactiles. Au lieu de s’adonner aux câlins, aux massages, ils s’épouillent.

« Chez les grands singes comme chez nous, un câlin vaut mieux qu’un long discours pour témoigner son amitié», affirme le Pr Dunbar de l’Université d’Oxford qui s’est penché sur de nombreuses études pour répondre aux questions que l’on se pose à propos des bienfaits du câlin. Il faut bien, aussi avouer que la tendance est aux câlins et aux bisous. C’est dans l’air.

Bien que la Saint-Valentin soit déjà derrière nous, je vous fais un gros câlin.

Merci Louise et Bill pour les photos.

09/01/2014

ILS SONT FOUS CES QUÉBÉCOIS!

 

1-L1020779.JPG

Je l’savais! Je l’savais que vous diriez ça!  Si vous ne m’aviez pas écrit cela, j’aurais raté mon objectif : vous faire frissonner, grelotter de froid.  Quelques minutes précédant sa visite chez les grands-parents, ma Sinead se prélassait dans le spa chauffé à bloc. De là le défi du bikini. D’ailleurs sitôt, elle y est retournée.

Il faut le dire : ils sont fous ces Québécois. Fous d’aimer l’hiver, la neige, le givre sur les arbres. Fous de braver le froid et ses bourrasques, les tempêtes, les rafales. Fous de ne pas avoir peur de se geler le bout du nez pour admirer la beauté de l’hiver qui nous enveloppe de son manteau blanc.

Pour vous réchauffer bien amicalement, je vous offre Tremblant dans sa splendeur hivernale.

21/04/2013

VIENNENT LES BEAUX JOURS

 

L1020549.JPG

Un samedi d’avril chagrin, saupoudré de rafales de neige, de pluie en ondées, de bourrasques de vent.  Ce serait un jour grisâtre sans la visite de Cachou, notre petit locataire suisse tout juste sorti de son terrier. Pour se ravitailler après sa longe hibernation, le tamia a repris sa manie de s’infiltrer dans la mangeoire destinée aux mésanges.

L1020551.JPG

Il  bouffe les graines de tournesol tant et aussi longtemps qu’il ne décide de s’extirper de sa prison. Ses abajoues gonflées à bloc ne lui permettant pas d’en ressortir, il se voit alors obligé de tout régurgiter sa provision.

L1020543.JPG

 

À son tour, poil de carotte, l’écureuil roux qui a tenté sans succès d’imiter Cachou, se contente de quelques brindilles de fines herbes pourvu qu’une âme généreuse lui offre quelques noix et noisettes bien fraîches.

1-L1020550-001.JPG

 

« S’il y a de la bouffe pour les rongeurs et la gent ailée, il y en aura bien pour moi », pense Bambi trop petit pour s’alimenter dans l’auge comme ses cousins et cousines.

L1020535-001.JPG

 

Depuis qu’il a découvert le « service à la porte »`il n’hésite plus à grimper sur la véranda chercher sa part de moulée à la mélasse.

3-L1020541.JPG

 

« C’est le comble, nous n’oserions jamais en faire autant », pensent les ados observateurs. Il en a de la chance ce Bambi.» marmonne le plus jeune des deux. Espérons que la dame de la maison ne nous oubliera pas » souhaite l’ainé.

Le soleil a repris du service s’affairant de faire fondre les dernières nappes de neige.

Bon dimanche ensoleillé!

02/07/2012

APRÈS LA PLUIE, LE BEAU TEMPS

IMG_4198-001.JPG

23/01/2012

ÉVASION

Ce matin, je vous invite à monter à bord de notre « quatre-roues » et de contempler un petit bout de chemin qui nous mène au refuge. Vous avez raison de dire qu’il fait froid chez nous, mais regardez-moi ce décor féérique presque trop beau pour être vrai.

L1000198.JPG
L1000199.JPG
L1000202.JPG
L1000205.JPG

L1000206.JPG
L1000208.JPG

28/12/2011

LE SECRET DE LA NEIGE

L1000690-1.JPG

 
Accueil Blog50 | Créez gratuitement votre blog | Avec notretemps.com | Toute l'info retraite | Internet facile | Vos droits | Votre argent | Loisirs | Famille Maison | Cuisine | Jeux | Services | Boutique