UA-65865389-1
logo Blog50.com
Blog 50 est un service gratuit offert par Notre Temps

28/04/2015

COMMUNIQUER C'EST SURVIVRE

Grâce aux immenses possibilités de communiquer en temps réel avec nos parents et amis, depuis l’annonce du séisme qui a touché le Népal, ce joyau de notre planète, je suis entrée en communication avec nos proches qui ont grandement apprécié ce souffle de vie rassembleur, et combien nécessaire dans les circonstances. 

Il y a l’autre côté de la médaille, celui que l’on n’entend ni ne lit. Vous comprendrez, que loin de moi l’idée de dramatiser la situation de Cindy et Claude, mais bien de livrer une image juste de leur situation.

 Après avoir, pour la première fois, dans le Journal de Montréal, ajouté mon grain de sel pour appuyer le message du « Vieux Campeur » provenant de Claude (je soupçonne) du haut de sa montagne au Népal, remettait les horloges à l’heure, j’ai osé le commenter et y ajouter, noir sur blanc, le message transmis à mes parents et amis sous forme de courriel.

Respirant mieux, je prends la liberté de vous le livrer chers amis blogueurs.

 

BRAVO "LE VIEUX CAMPEUR!"

Ton propos est juste et tu as parfaitement raison. Je te félicite Il est temps de remettre les horloges à l’heure. 

Hier, après avoir transmis mon message quotidien à mon réseau personnel de parents et amis afin de les tenir au courant et les rassurer des conditions dans lesquelles se retrouve mon gendre et ma fille présentement en excursion au Népal. J’aurais aimé aller au-delà et le publier sur les réseaux sociaux, mais j’ai éprouvé une certaine retenue, une certaine gêne à propos de la teneur de mon message susceptible de « déranger » les préjugés et les mentalités.

À la suite de la lecture du sage et combien réaliste message du vieux Campeur et devant les commentaires non fondés de trop nombreux écrivailleux, je crois opportun de livrer le dit message que j’adressais à ma parenté et à mes amis pour calmer les anxiétés et les angoisses.

Merveilleux parents et amis,

Grâce à un appel attendu, de nos Trekkers, ce matin même, et grâce à vos courriels qui fusent de toutes parts, nous sommes au comble du bonheur.  Une fois de plus, nous vous disons merci.

Nos « Zamours » sont présentement en montagne à une altitude de 3,738 mètres dans le petit village nommé Muktinath où il y a, quelle joie, après des jours et des jours, une possibilité de reprendre contact, de communiquer, de partager et, une fois de plus d’admirer une « merveille de temple » décoré de splendides fresques, comme il s’en trouvait tout le long de leur périple.

Pendant que nous les avons au bout du fil, OH! horreur! Pour nos oreilles encore sous le choc des silences morbides qui ont précédé cet instant, nos tourtereaux sont en train de boire une bière et de se gaver d’un « curie », tout en causant, dans cette halte de rencontre, avec des treckkers, venant de France, de Suisse et d’ailleurs. (Honte! Pendant que nous sommes en train de mourir d’angoisse.) 

Nos héros sont en forme, les voix sont énergiques et trahit la joie de l’émerveillement devant les splendeurs qui s’offrent à leur regard.  L’altitude, le climat, le confort ne font pas ombrage à la beauté de ce qui les entoure. Par ailleurs, Cindy et Claude sont ravis d’être accompagnés d’un guide de tous les instants. Cet ange gardien décroche leur admiration et retient leur attachement. Ils  sont fiers de nous le rappeler.        

Après avoir bien dormi, bien mangé et bien bu, ils reprendront le trekking pour Kagbeni.  Poursuivant lestement leur descente, ils atteindront Jomson, altitude 2,833 mètres. Ce qui suppose de trois à quatre jours de marche (un détail!).

Sans communication et sans imaginer le pire, ils ont tout de même ressenti de faibles secousses de 3 ou 4 degrés, présageant de la sorte, la présence d’un séisme, sans pour autant savoir où se situe l’épicentre et l’ampleur que prendra  le cataclysme.

 « Nous ne pouvions pas communiquer, mais J’espère que vous n’étiez pas inquiets de nous? »

Ce fut les premiers mots de Cindy au bout du fil.  Mot pour mot, ce fut les mêmes que Boby et moi prononcions, en 85, à Mexico dans l’heure qui suivit le séisme. L’histoire se répète. 

Aujourd’hui c’est le Népal et son Everest, ses Temples, ses splendeurs et son Katmandou, joyau du passé, qui aura à retrouver espoir et reprendre vie.

Chers parents et amis, je prends la liberté de souhaiter au nom de vous tous : Bonne chance et à bientôt à « nos Heureux qui comme Ulysse… »

Très affectueusement, 

Pierrette et Bob

25/04/2015

BON WEEKEND À VOUS TOUS

 

BONNE NUIT

1-CIMG9541.JPG

 

24/04/2015

AU REVOIR AMI ANDRÉ

1-L1050162.JPG

SE SOUVENIR, C'EST VIVRE

10/04/2015

LE K PAS DE QUOI EN FAIRE UN CAS

K, une lettre à minorité visible, n’occupant que quelques pages dans le dictionnaire.

Tout cela pour vous dire que ces jours derniers, je cherchais allègrement un K thématique pour reprendre le défi  de notre Comtoise, et le relever, mais sans en faire un cas.

2-L1060410.JPG

 

Je pense immédiatement à ces remarquables vases chinois, puis à Kaoling, nom du lieu où l’on extrayait le Kaolin dès le septième et huitième siècle (Chinois Kao,haut et ling, colline -  Colline élevée) La Chine fut la première à utiliser le Kaolin, cette argile blanche, très pure et friable dans la fabrication de la porcelaine.

Ce magnifique vase provient

3-L1060406.JPG

de la fabrique de porcelaines de Kinmen, (Kémoy) archipel composé de plusieurs îles,  administrées par le gouvernement de la République de Chine  (Taiwan). De Kémoi à Taîpe, sur le vol de je ne saurais dire, j’ai tenu ce vase dans mes bras. (hauteur :45.4cm) C’était à voir.

Pour revenir à mon K, en tête d’affiche, bien sûr se trouve le célèbre et universel Ketchup servi à toutes les sauces; puis viennent les kiosques à journaux et ses kyrielles de mauvaises nouvelles; les Képis des braves soldats; les Kangourous pour nous faire rêver de l’Australie; les  kilos à perdre avant l’été et les Kilomètres qui nous séparent de ceux que nous aimons.

En parlant de gens que j’aime, laissez-moi vous raconter une anecdote.  La plupart d’entre vous connaissent ma demie-cousine, vous vous souvenez? Elle est la cousine de maman, son père étant, le frère du père de ma mère, ce dernier, mon grand-père, est donc l’oncle de ma demi-cousine. De toute façon, nous sommes maintenant les deux survivantes de cette panoplie d’ancêtres.

Pas plus tard qu’hier, nous causions au téléphone. Elle me demande comment je vais avec mon K.  Je lui avoue que ce n’est pas simple, toujours à cause de l’inspiration en déclin.

 La conversation dévie. Pour une raison ou une autre, j’évoque des parcelles de l’œuvre

1-L1060413.JPG

de Khalil Gibran,« Le Prophète». Le 2e livre le plus vendu après la Bible. Tout en parlant, le prénom couronné d’un K de Khalil Gibran, me saute aux yeux. Merveilleux.  À cet instant, en même temps que l’inspiration, me reviennent en mémoire ses écrits et en particulier ce passage magnifique où «une femme qui portait un enfant dans les bras dit : Parlez-nous des enfants ». Le message de Khalil Gibran accompagna l’une des plus belles et incroyable photos que j’ai prises sans plus, au moment où Julien est baptisé.

1-L1010942.JPG

Je termine l’effort du non sans vous parler d’une Sainte canadienne : Kateri Tekakhouita née en 1656 d’une mère algonkine et d’un père iroquois. Elle vécut les dernières années de sa vie dans une mission des Jésuites située à Kahnawake au sud de Montréal.

1-250px-CatherinaeTekakwithaVirginis1690.jpg

Sainte Kateri de Tekakhouita fut sanctifiée par le Pape Benoit 16, dans la Basilique Saint-Pierre de Rome, le 21 octobre 2012.

Je vous retrouve bientôt sur les L d’un autre défi.

17:29 Publié dans Jeux, PENSÉES | Lien permanent | Commentaires (10)

08/04/2015

L'ÉVÉNEMENT EST UN SIGNE

L1060398.JPG

Notre joli trèfle irlandais reprend vie.

L1060401.JPG

Mais l'hiver persiste

Photos captées ce matin en pensant à vous tous.

Excellente journée. Je me penche sur le K.

Le printemps m'inspirera.

06/04/2015

J POUR JOYEUX LUNDI DE PÂQUES

C’était samedi Saint, il était « midi le Juste » dirait Claudel. Les cloches revenaient Joyeusement de Rome, sonnant à toute volée, pour annoncer la fin du carême et ces Jours de Jeûne, de même que la fin des Jérémiades, des Joues creuses, et des visages de carême.

3-L1050118.JPG

À la chapelle Saint-Bernard, dédiée aux skieurs, l’organiste Jouait des airs Judicieusement choisis et Joyeux, Justifiant l’oubli des Journées d’abstinence.

Près du Jubé, Juchées sur leurs talons aiguilles, le choeur des Jouvencelles arborait Joliment, Jupes et Jupons assortis de Justaucorps, qui leur prêtait une allure Juvénile du temps Jadis.

2-05-L1060377.JPG

 

Arrive enfin le Jour de Pâques, et son Je-ne-sais-quoi qui fait Jaser et rend Joyeuses les familles réunies.

11-L1060383.JPG

Le Jambon Jusqu’alors interdit les Jours Jeûnés est à l’honneur sur la table pascale, Jonchée de gerbes de Jonquilles, de Jacinthes, et de tulipes, tandis que la Jarre de fèves au lard Jouit d’une popularité Justiciable auprès de la Jeunesse, à cause de la cuisson dans la bière et le sirop d’érable.

Suit un lundi de Pâques férié et son printemps arrivé de Justesse. Tant pour les Jeunes que pour les plus vieux, il n’est pas Juste une véritable fontaine de Jouvence. Chacun y retrouve une Jovialité sans pareil, un goût de Jubiler et de mordre dans la vie, oubliant Janvier sa neige et sa froidure,

1-L1040907.JPG

pour rêver aux mois de Juin et de Juillet, de Jardins ensoleillés, de Jasmins, de Jaseurs de bohême et

L1060366.JPG

pourquoi pas de ces adorables compagnons que sont les « Jevreuils »Pardon chevreuils qui enchantent les matins.  

28/03/2015

LA LETTRE I EN PANNE D'INSPIRATION

Après avoir lu ma note H pour Hilarante et Imaginant que j’étais en train de rédiger celle du « I »,

1-L1050143.JPG

Héraime a décidé de "vite prendre les devants"et de s’Investir dans le J et le Jardinage.

Ce qu’Héraime Ignorait : c’était ma panne d’Inspiration. L’Imaginaire n’était pas au rendez-vous. Je me disais que c’était Illusoire d’Implorer les muses. Moi, qui croyais à l’Invulnérabilité, Insinuant, pour me rassurer, que l’absence d’Inspiration n’était pas Irrévocable.

Incroyable! Pendant que notre "jardinier à ses heures" bêchait sur son J, l’Insérant abondamment dans les moindres Interstices de sa note, plutôt que de me creuser les méninges pour relever le défi de l’I, j’ai Inopinément sombré dans des rêves Insolites, Inaccoutumés.

03-L1060351.JPG

J’Imaginais le printemps à ma porte. (Regardez-moi cette neige

Insouciante qui perdure.)

05-L1060372.JPG

J’Idolâtrais les jeunes biches au repos. 

04-L1060361.JPG

Je savourais des Images jusque-là Imprenables.

06-DSCN3566.JPG

Je me revoyais, tantôt à Bombay en Inde, Incognito, au milieu de la foule;

08-L1050352.JPG

tantôt à la bloguinade

10-L1050403.JPG

chez Nicole et Henri, à Châteauroux,

Indre-et-Loire.

02-L1050346.JPG

Si vous croisez notre jardinier,dites-lui qu’en désespoir de cause, je dépose ma feuille de chou sur mon blog, et que je ne lui en veux pas d’avoir pris les devants. 

07-L1050115.JPG

Incidemment, j’Invoquerai Dame nature pour qu’elle Illumine sa journée en déposant dans son jardin, quelques jonquilles, que j’appellerai Iris Il va de soi.

 

18/03/2015

H LA LETTRE HALLUCINANTE

 

1-L1060337.JPG

Ce matin,  dix-sept mars, vous devriez voir l’Homme tout de vert Habillé.

4-P1020189.JPG

  La Saint Patrick  déchaine chez lui une sorte d’Hilarité communicative.  Même la météo s’en mêle rendant Hommage aux farfadets en leur livrant son Habituelle tempête de La Saint Pat.

1-L1060308.JPG

dernier soubresaut Hivernal d’une beauté Hallucinante.

Aujourd’hui, pas question pour mon IRISH d’accepter oh Horreur!  Une Molson ou une Heineken. C’est le jour G, le jour de la Guinness, accompagné d’Hymnes à la joie (quand ce n’est pas le (When Irish eyes are smiling) Honorablement lancé à plein poumon.

2-L1060339.JPG

Tandis que l’Humble et fragile shamrock, bien vivant, rapporté d’Irlande nous fait revivre notre passage à l’Honorable maison-mère Guinness.

1-L1020987.JPG

 

En ce jour historique pour les Irlandais, je pense à toutes ces personnes avec qui, Heureuse, j’ai partagé l’Habituel et traditionnel Irish stew : Monika, notre petite Hongroise d’adoption, désormais dans sa Hongrie natale,  et ma célèbre Héroïne finlandaise Elienor , qui Habite la très belle ville d’Helsinki.

1-L1060059-002.JPG

 

Honnêtement, la journée se terminera non pas au célèbre McGuire’s Irish Pub de Sandestin, Florida, y boire une pinte de Guinness.

Puisque le  jour de la Saint-Patrick , il n’y a que deux sortes d’Humains dit-on: les Irlandais et ceux qui voudraient l’être,

3-L1060342.JPG

j’accompagnerai le mien au Irish Pub du village et je boirai un Stout, fortement Houblonnée.  Allez Hop!

Je termine ma note sur un H aspiré.

 

14/03/2015

G comme bon Gré mal Gré

G comme Grandissime, Grandiose, Gigantesquement, Bon Gré mal Gré, je parie que cette septième lettre va Gruger tout mon temps.

Grisée d’aventures, la Grand-mère invite Gracieusement, son Groupe de blogueurs, sur sa Galère, à ramer jusqu’à l’archipel des Galapagos, laquelle Git en plein océan Pacifique, 960 km à l’ouest des côtes équatoriennes.

5-P1970040.JPG

 Vos deux Galériens, vos hôtes. 

Grosso modo, nous visiterons la station de recherche scientifique Charles Darwin

1-P1970026.JPG

établie sur l’île Santa Cruz,

3-P1970035.JPG

 là où a vécu et est mort, centenaire ou presque, le 24 juin 2012, le célèbre

6-P1970038.JPG

Lonesome George (Geochelone elephantopus) dernière tortue Géante de son espèce.

2-P1970031.JPG

Lonesome George en novembre 2011. Sept mois avant sa mort. Les scientifiques Gardaient encore espoir de lui présenter une espèce similaire qui retiendrait enfin son intérêt. Ce ne fut pas le cas pour autant.

6-P1960912.JPG

 Grâce à la Gentillesse de l’un de nos "Globe-trotters", à la réputation de Grasseyer un tant soit peu, cuisinier à ses heures, nous terminerons notre visite sur l’Île Bartolomé, l’une des plus photographiées.

7-P1960893.JPG

Nous Grimperons au sommet du Cerro Bartolomé.

3-P1960900.JPG

Celui-ci nous réserve une vue Gigantissime et inoubliable sur un paysage lunaire

4-P1960904.JPG

de cratères et de coulées de lave Gravées dans le temps, jusqu’à l’aiguille de Pinnacle Rock.

2-P1960894.JPG

  Graduellement, nous redescendrons rejoindre

l’une des plus belles plages de l’archipel,

5-P1960915.JPG

 là où nous dégusterons notre repas Gargantuesque.

1-P1960873.JPG

L’heure venue, nous reprendrons nos Gréements, assurés que notre Galère nous Gouvernera Gentiment vers un retour à la réalité

 

20:43 Publié dans anecdotes, Jeux | Lien permanent | Commentaires (4)

12/03/2015

"A" ET AINSI VA LA VIE

 

L1040664.JPG

Pour avoir pondu la note de la lettre F avant celle de la lettre A, n’en déplaise à Françoise, je suis au-dessus de mes Affaires (genre en congé) diraient les Ados.

Je vous Attends donc dans le détour (expression consacrée). Ayant Aussi Achevé la lettre E, Avant d’Aborder la lettre G, je m’Amuse à jouer avec la lettre A, comme dans Amour et Amitié.

Cette Aventure épistolaire n’a rien d’Abominable. Donc, pas question d’Abdiquer ou me laisser Abattre. Plutôt, je vais « m’Ablutionner » (fallait le faire) à l’Aide de mon Abécédaire et tant pis si ma note Attrape des Allures Abracadabrantes.

J’Avoue Admirer les fleurs, ces petits brins de vie que l’on cueille au passage, que l’on offre aux Anniversaires, que l’on pleure quand elles meurent.

Si les fleurs ont un langage, elles portent souvent un message.  Mon OXALIS ARTICULATA véhicule le sien.  Tante Germaine, une grand-tante nonagénaire me l’a confiée en fin de vie. L’Agréable et élégante dame était Assurée que j’Acclimaterais l’enfant chérie, que je m’en Accommoderais, sachant qu’elle Allait m’Accaparer Abondamment,

Aujourd’hui, tributaire de cet héritage, je suis Attitrée et responsable de perpétuer l’existence de ce précieux « souffle de vie » Admirablement fleuri, j’en conviens, et dont l’Appartenance familiale remonte à la nuit des temps.

Mes OXALIS ARTICULATA, se multiplient Allègrement, Agrémentent mes fenêtres, et enchantent mes matins, à mon tour d’en Assurer la pérennité.

L1040663.JPG

 Ainsi va la vie...

 
Accueil Blog50 | Créez gratuitement votre blog | Avec notretemps.com | Toute l'info retraite | Internet facile | Vos droits | Votre argent | Loisirs | Famille Maison | Cuisine | Jeux | Services | Boutique