UA-65865389-1
logo Blog50.com
Blog 50 est un service gratuit offert par Notre Temps

29/02/2016

RENCONTRE DES CHAMPIONS

 

05-P1000817.JPG

l’Honorable David Johnston, gouverneur général du Canada et madame Nancy Greene, médaillée d'or aux Jeux olympiques (1968)

La 3e Classique des Légendes annuelle se tenait le 27 février 2016 à Tremblant.

3-IMG_8921(1).JPG

On se souviendra de la Classique 2015 et de ses 7 médaillés de la Tribu.

01-P1000811.JPG

Cette année encore, notre équipe fait non seulement acte de présence, mais y participe avec enthousiasme.

Ce fut une occasion mémorable de partager le défi d’un Slalom Géant avec les anciens de l’Équipe nationale canadienne de ski alpin (1945-2015) les médaillés olympiens et les champions de coupes du monde; de les saluer, de leur donner la main et de voir dans leurs yeux et dans leur sourire cette passion pour un sport qui les a animés tout au long de leur vie. Il fallait les entendre à l’arrivée s’exclamer, comme s’ils n’étaient pas des champions pour toujours: « j’ai réussi! » Septuagénaires et plus encore, ils avaient tous retrouvé leur âme d’enfant.

04-P1000815.JPG

Le sourire de l’Honorable David Johnston et celui de la célèbre Nancy Greene en disent long sur la joie qu’a procuré le défi des portes et du chrono à nos deux coureurs.

06-P1000819.JPG

Médaillée d’or en géant aux Jeux olympiques de Grenoble (France) en 1968, Nancy Greene, a été élue l’athlète féminin du XXe siècle au Canada. La jeune septuagénaire est aujourd'hui, membre du Sénat canadien.

03-P1000814.JPG

Son nom est maintenant associé à un programme de développement de la course chez les jeunes skieurs.

10-P1000874.JPG

Félicitations aux quelques deux- cents skieurs, à notre Invincible Tribu et à notre médaillé de l'heure,07-P1000858.JPG

                                                Sinead Vigeant.

09-P1000871.JPG

                                            Un repos bien mérité

11-P1000881.JPG

Une relève assurée. Laila, deux ans et demi, faute d’avoir skié dans la journée veut absolument chausser les skis de sa grand-maman Cindy.

Félicitations aux organisateurs de l’événement : le Temple de la renommée du ski canadien et Musée, en collaboration avec Tremblant et le Club de ski Mont tremblant sans oublier les nombreux bénévoles.

12-P1000884.JPG

À l'an prochain

24/02/2016

LE RÊVE INAVOUÉ

2-P1000791.JPG

Mon mari, le père, le grand-père, l'arrière, l'octogénaire, l'ami, bref: l'Homme de ma vie devant son choix raisonné et judicieux.
Les skis, les bâtons de golf, une corde de bois franc, un shopping chez Costco, "PAS PROBLÈME" avec ce magnifique 4X4 "flambant neuf".
Sauf que la marche est haute pour la  Copilote.

1-P1000800.JPG

 
Au plaisir d'aller vous saluer,
Vos Truckers enneigés!

18/02/2016

24 HEURES PAS COMME LES AUTRES

 

3-P1000754.JPG

41 centimètres de nouvelle neige en moins de 24 heures à tremblant. Un pur enchantement pour tous.

1-P1000746.JPG

Il faut que je vous dise: c’était hier, en plein grésil, sur le chemin qui mène au refuge. Sont là, Roussette et ses deux petits, grignotant branches de pins et de sapins. La biche zieute notre voiture qui passe à deux pas d’elle, sans broncher d’un poil. Puis, en moins de temps qu’il n’en faut, nos trois témoins sont là, une fois de plus, sur le seuil de la porte.

4-P1000761.JPG

Ce matin, c’est l’apothéose! Comment ne pas partager avec vous ce décor 100 % hivernal.

1-P1000763.JPG

2-P1000753.JPG

 Pour terminer, je vous en mets plein la vue et plein de doute avec ce canard Colvert. Vous pourriez croire qu’il est de bois et que je l’ai déposé là, juste en trompe-l’œil. Le "Colvert" est bel et bien vivant, en chair et en os. Pas l’ombre d’une plume ne bouge. Des centaines de skieurs et de visiteurs passeront près de lui, le contourneront sans qu’il bronche pour autant.

1-P1000764.JPG

Une dizaine de ces canards traversent la rude saison, "place des Voyageurs", au pied de la montagne, le long du cabriolet qui conduit les skieurs à la télécabine panoramique.

1-P1000767.JPG

C’est à s’y méprendre. On dirait de gros cailloux, lorsqu’ils dorment la tête renfrognée dans les plumes.

1-P1000767.JPG

Contrairement à leurs compères qui fuient les grands froids pour des cieux plus cléments, ils se sont acclimatés à la froidure et préfèrent vivre au milieu de nous. Le spectacle vaut bien une ou deux photos. Dites!

15/02/2016

INFO-SKI ET SA JOURNÉE DES GROS CÂLINS À TREMBLANT

1-Tremblant 27 janv 2016 p1_2(1).jpg

Ciel bleu, plus bleu que bleu, neige tant attendue, blanche, immaculée, à perte de vue. C’est février dans sa splendeur.

Présent, au sommet de la montagne, et partout, où glissent les skieurs,  "INFO-SKI" formé de bénévoles est là, pour nous.

1-Tremblant 27 janv 2016 p3_2.jpg

«C’est la journée des gros câlins» m’annonce Gene en m’ouvrant les bras dans un élan d’amitié. Avouons que ce geste fait chaud au coeur. Et puis il y a le sourire de Michel. Pourtant, bien que le ciel soit radieux, il fait moins 20 au sommet de Tremblant, avec bourrasques et poudrerie.

2-Tremblant 27 janv 2016 p4_2.jpg

Gene comme Michel portent fièrement leur manteau jaune, un point d’interrogation dans le dos. Ils sont quatre-vingt-quinze à faire partie de ce peloton de glorieux bénévoles. Nous les voyons partout sur la montagne. Prêts à nous accompagner; nous guider; narrer la merveilleuse histoire de la montagne tremblante, de ses sentiers et répondre aux multiples questions : «d’où viennent les noms qu’arborent les pistes » où sont situés les doubles-noir? la Beauchemin est-elle "damée"? La Griffe est-elle en bosses ce matin? Comment sont les conditions de neige? Et c’est gratuit. Rien à payer. Il suffira d’une poignée de main, d’un sourire.

Je reviens au câlin de Gene. Coïncidence! PasseportSanté.net dans son «NewsletterBIEN-ÊTRE» du 13 février posait la question : pourquoi avons-nous besoin de câlins?

« À l’ère de l’ultra communication, le câlin a une saveur particulière. Notre besoin de toucher et de prendre dans ses bras s’inscrit au plus profond de l’histoire de notre espèce. La preuve, nos proches cousins les primates anthropoïdes, pratiquent eux aussi ces échanges tactiles. Au lieu de s’adonner aux câlins, aux massages, ils s’épouillent.

« Chez les grands singes comme chez nous, un câlin vaut mieux qu’un long discours pour témoigner son amitié», affirme le Pr Dunbar de l’Université d’Oxford qui s’est penché sur de nombreuses études pour répondre aux questions que l’on se pose à propos des bienfaits du câlin. Il faut bien, aussi avouer que la tendance est aux câlins et aux bisous. C’est dans l’air.

Bien que la Saint-Valentin soit déjà derrière nous, je vous fais un gros câlin.

Merci Louise et Bill pour les photos.

03/02/2016

LE PETIT BONHEUR DU JOUR

 

Sous la pluie et le givre

1-P1000703.JPG

02/02/2016

LA CHANDELEUR

 

 

1-P1000684-001.JPG

2 FÉVRIER, LA CHANDELEUR

ET SES CRÊPES

BON APPÉTIT À TOUS

15:35 Publié dans ACTUALITÉ | Lien permanent | Commentaires (5)

31/01/2016

LE DÉFI EN BOUTS-RIMÉS

Parti de chez CHAP, passé par Françoise la Comtoise puis adressé à Nicole et Henri, et reçu sur mon blog, à mon tour de relever le défi. On se rappelle que le bout-rimé est un poème dont les rimes sont imposées à l’auteur.

4-P1000636.JPG

 

Malin qui sait m’entendre dit: ROUSSETTE,

Va aux bines, ou aime ma BINETTE.

Se dit la biche, sur la porte COLLÉE.

Tu me nourris, ou je franchis l’ENTRÉE.

 

Chouette! de voir par le CARREAU,

La vie qui bat, sous les MANTEAUX.

Être chez elle, un VISITEUR,

Vaut bien d'arriver à l’HEURE.

1-DSCN2803.JPG

Le bonheur est l’âme du REFUGE,

Pareil à l’enfant, devant sa LUGE.

3-3-11-L1030497.JPG

 

Là, sur le tableau offert à l’AMITIÉ,

En clair-obscur, luit la SÉRÉNITÉ.

6-L1020303.JPG

 Viendra le moment des RETROUVAILLES,

Et sa foison de douces VICTUAILLES.

5-L1020264.JPG

 

22/01/2016

LE NEZ COLLÉ À LA FENÊTRE

2-P1000634.JPG

Regardez-moi cette binette, le museau collé sur la vitre de la porte d’entrée.

Elle a compris la Roussette, en train d’enseigner à son "tout p’tit" comment agir avec les humains. Du moins, c’est ce que je me dit.

À chaque jour, vers les dix-sept heures, elle fait le tour de notre refuge. Si elle ne me voit pas dans les parages, elle viendra "écornifler" au travers les carreaux de la porte d'entrée. Lorsqu’elle m’aperçoit dans le «living», ma biche s'arrête là, figée, me fixant des yeux jusqu’à ce que je me lève. Dès lors, confiante d'avoir livré son message, elle quittera son poste d’observation, gambadant jusqu’à la porte arrière,sachant que je serai au rendez-vous.

Et moi, chaque fois, à coup sûr, je sombre dans une sorte d’émerveillement.

17/01/2016

UN DIMANCHE PROPICE À LA RÊVERIE

 Ça y est! Le mois de janvier tire à sa fin. La vie chargée d’inconnus reprendra son cours. Le Jésus de cire, la crèche et ses santons, les jolies décorations du « temps des fêtes » reposent maintenant dans leur boîte de carton enfouie dans un coffre de rotin, à l’abri des écorchures et de la poussière. 

«  À l’an prochain », répétez-vous chaque année en refermant le couvercle, étant persuadée que vous y retrouverez une fois de plus ce feu sacré, garant de l’esprit des fêtes, marmonnant comme d’habitude : « Si Dieu me prête vie ».

7-P1000613.JPG

Dans tout ce brouhaha de papier froissé, de ruban, de cartes de souhaits; une petite chose, une toute petite chose parmi tant d’autres, a attiré votre regard, retenu votre attention, provoqué une réflexion. Une petite chose, une petite folie, qui vous rappelle, à votre insu, malgré vous, si l’on peut dire ainsi, que vous êtes bel et bien une arrière-grand-mère. Voici que ces cinq adorables petites tuques coiffant des sourires et portant les prénoms de vos cinq amours d’arrières petits-enfants vous le conjurent, vous le confirment.

Il fallait que je vous dise, que je vous confie ce moment divin qu’a provoqué la découverte de cette « petite chose » suspendue à une branche du sapin de Noël, sans que je sache. Un signe, un message peut-être, une pensée, une sorte de reconnaissance.

Pour terminer ce petit coucou d’un dimanche propice à la rêverie je vous présente mes visiteurs-chouchou, les accoutumés du bar du refuge :

monsieur le pic chevelu,

2-P1000628.JPG

 

madame la sittelle à poitrine rousse

5-P1000610.JPG

et une jeune mésange à tête noir, apprivoisée ou presque.

6-P1000623.JPG

Ce serait un crime d’oublier la fidèle gardienne des lieux : Roussette à deux pas des miens toujours avec ses irrésistibles yeux de biche.

4-P1000626.JPG

Sur cette note dominicale, je vous souhaite une excellente fin de dimanche.

31/12/2015

NOS VOEUX LES PLUS SINCÈRES POUR L'ANNÉE 2016

1-P1000543.JPG

Ce matin, quelle joie de voir mésanges et chardonnerets en manteau d’hiver prendre le petit déjeuner tandis que leurs perchoirs sont à portée de mains; de saluer notre première bordée hivernale. « Il neige à plein ciel », aurait dit mon père. Une tempête comme on les aime avec ses bourrasques et ses tourbillons de neige qui n’en finissent plus de virevolter autour de nous, d’enneiger les seuils de porte, les sapins et les épinettes.

Un feu dans la cheminée, des odeurs du temps des fêtes : farine grillée, ragoût, tourtière; des yeux qui pétillent en attendant 2016, ses bulles, ses vins, son foie gras et confit d’oignons, ses fromages de chèvres et confitures de figues, ses « te souviens-tu? » Que souhaitez de plus sinon lever les yeux et dire merci.

Pour l’instant, je retourne à mes oignons, non sans vous souhaiter, à vous tous et à vos familles, une année paisible, enjouée, agrémentée de merveilleuses retrouvailles. Il va sans dire que je n'exclus pas la santé, la sérénité, l’amour, l’amitié, l’affection, la joie et la paix. Le tout, enfoui au cœur d’une gerbe de petits bonheurs agréablement distillés au quotidien.

1-IMG_3855.JPG

Notre fabuleuse tribu à laquelle s’ajoutera une nouvelle petite vie en 2016, se joint aux ancêtres que nous sommes pour vous réitérer : Nos Meilleurs Vœux d’une Bonne et Heureuse Année 2016.

 
Accueil Blog50 | Créez gratuitement votre blog | Avec notretemps.com | Toute l'info retraite | Internet facile | Vos droits | Votre argent | Loisirs | Famille Maison | Cuisine | Jeux | Services | Boutique