UA-65865389-1
logo Blog50.com
Blog 50 est un service gratuit offert par Notre Temps

23/01/2017

UNE MAISON À INSECTES

2-L1050340.JPG

Vous voyez cette jolie petite chose à la fière allure, ayant pignon sur jardin chez Nicole et Henri, nos amis berrichons.

Une adorable petite chose qui retient mon intérêt, même sans connaître le pourquoi de sa raison d’être, son rôle s’il en est un, son usage également. Elle me fascine.

Loin d’être renfrognée dans son coin, elle s’affiche à tout venant, dans son entourage de verdure, sertie comme il se doit de plantes, d’herbages et de fleurs.

Et  moi, devant cette inimaginable petite chose, je craque d’admiration.

C’est une maison à insectes! Chuchotent  tour à tour nos hôtes et auteurs du bâtiment. Nous sommes à Châteauroux, dans le Berry en plein cœur d’une bloguinade  (expression consacrée pour définir des retrouvailles, divinement chaleureuses, d’amis blogueuses et blogueurs  réunis sous la bannière de (Blog50.com)

3-P1000256.JPG

En octobre dernier, durant leur séjour au Québec, les cousins de France nous ont fait  le plaisir et l’honneur d’une visite de quelques jours, à Tremblant, pour célébrer les splendeurs de l’été indien, découvrir la beauté de ses villages, de ses lacs, et rivières; de sa faune et de sa flore. Au fil des jours et des conversations,  nos visiteurs se remémorent l’engouement et l’émerveillement qu’avait  suscité chez moi, la vue de leur maison à insectes. 

1-P1000439.JPG

Dès leur retour dans leur beau pays, sans hésiter, ils me font parvenir Oh! Surprise! Livrée à ma porte, vous avez deviné! « La plus jolie des maisons à insectes du monde ».

Quoi de plus précieux pour une amoureuse de la nature, de tout ce qui l’entoure, de tout ce qui existe, croit ou bouge. Ce présent de leur part fut pour moi un pur enchantement

Le printemps venu, ce précieux souvenir trouvera sa place au jardin. Je rêve déjà d’y réunir mes Trésors : Julien, Charlotte, Ella, Arthur, Laila, sans oublier Thomas. Je leur parlerai de Nicole et d’Henri,  ces amis soucieux de l’importance  de la présence des insectes utiles dans leurs jardins.  Ils découvriront du coût, la belle histoire du rôle que jouera notre maison des insectes dans notre décor familier où s’y logeront : coccinelles, papillons, abeilles, et autres  insectes et ce au grand bonheur de notre environnement et de dame nature.

Merci les cousins Berrichons

 

08/11/2016

COUCOU AU COEUR DE L'ÉTÉ INDIEN

3-DSCN3336.jpg

Les nuages sont revenus
Et la treille qu'on a saignée
Tord ses longs bras maigres et nus
Sur la muraille renfrognée
La brume a terni les blancheurs
Et cassé les fils de la Vierge
Et le vol des martins-pêcheurs
Ne frissonne plus sur la berge.

Refrain
Viens cueillir encore un beau jour
En dépit du temps qui nous brise
Et mêlons nos adieux d'amour
Aux derniers parfums de la brise.

(chanson d'automne" Parole et musique de Maurice Rollinat, interprète Jean Clément, 1934).

 "Tu parles d'une façon de commencer une note après tant de semaines de relâche, d'oisiveté, de silence", me direz-vous. "Ça ne va pas?"

Cette chanson, ma mère la fredonnait, l'automne venu. C'était au temps de mon enfance. J'ai grandi en la fredonnant à mon tour, et encore à ce jour. 

6-P1000231.JPG

Début octobre, nous accueillons au Refuge et à bras ouverts Nicole  et Henri, nos amis tant attendus, avant qu'ils partent à la découverte de notre Québec. Leur passage nous a fait chaud au coeur.   Mission accomplie. Nos prières ont été exaucées. Cette année, nous avons eu le plus bel "Été indien du monde".

4-P1000246.JPG

Nous le souhaitions pour eux. Depuis leur séjour au Refuge, Tremblant n'a plus de secret pour nos Berrichons d'amis.

Nous pouvons  dire que nos Touristes ont eu un bain, non pas de foule, mais de couleurs, se retrouvant au coeur de notre fabuleux "Été indien" qui n'a rien épargné pour leur en mettre plein la vue.

1-DSCN3331.JPG

  Les biches les attendaient aux portes du Chemin du cerf. "Fallait le faire".  Les montagnes qui nous enchâssent n’étaient plus que d’immenses et majestueux bouquets de bienvenue.

1-P1000262.JPG

 Notre artiste peintre de Nicole a même craqué sous le charme du regard des biches qui mangeaient dans sa main.

1-IMG_20161009_173352.jpg

Mi-octobre ce fut le célèbre Méchoui annuel de l’Action de grâce.

P1050202(2).JPG

La tradition se veut de réunir la fratrie composée des frères et sœurs de l’homme de ma vie, tous octogénaires. Nous étions plus de 80 parents et amis rassemblés à ce rendez-vous du cœur et de l’amitié. Journée terminée à la belle étoile, en beauté et en chansons, autour de la flamme d’un feu de camp, comme le veut la coutume.

Puis la vie reprend son cours. Les semaines filent tissées serrées, incrustées de petits et grands défis, d’imprévus, d’anniversaires, de départs et d’arrivés, de peines de joies et d’émotions, de pourquoi et de comment. 

IMG_20161009_134436(1).jpg

Pendant ce temps, Thomas, dans les bras de son grand-papa, nous a comblés de sourires et de gazouillis.

Vient novembre, le nuageux, le frileux avec sa Toussaint, son Jour des Morts, ses recueillements, ses visites au cimetière chargées de souvenirs. . Novembre et sa grisaille qui s’installe, sa noirceur qui vient vite et son soleil qui tarde à se lever. Au calendrier, le 11 novembre, Jour du Souvenir.

1-DSCN2259.JPGcitrouilles.jpg

 L’Halloween apporte son brin de folie. Arrive la Sainte-Catherine avec ses papillotes de tire à la mélasse et l’anniversaire de Julien , le 25 novembre,

1-IMG_0608.jpg

notre premier arrière-petit-fils qui aura 7 ans, l’âge de raison comme nous disions jadis. "On a l’âge de raison, mais on n'a pas raison" comme nous chantions dans mon temps. 

20141125_191824(13).jpg

Vite, la préparation des calendriers de l’Avent à livrer aux récipiendaires avant le premier décembre. Cette année 2016, la grand-mère compte 19 destinataires (petits-enfants et arrières-petits-enfants) 456 chocolats à glisser dans les sachets de satin ou

IMG_1550.JPG

les tiroirs de maisonnettes.  Une belle tradition qui se perpétue d’année en année depuis 1997. En 2017, année du 20e anniversaire de cette tradition, Thomas aura droit à son calendrier, et la grand-mère aura 480 chocolats à compter et à distribuer.

Ainsi va la vie si Dieu le veut...

Prompt rétablissement à Nicole, mère nourricière de mes chevreuils lors de son passage au Refuge et salutations à Henri.

À très bientôt!

11/08/2014

UN DERNIER MOT À NOTRE AMI CHRISTIAN

« Tu me diras si ta biche avait des jumeaux. Profitez bien de l'été et du cadre merveilleux où vous vivez. »

Je t'embrasse,

Christian

2-L1050696.JPG

 

Dommage! Trop Tard. J’aurais tant voulu t’annoncer que ma biche a eu des jumeaux. Elle est venue me les montrer, il y a deux jours de cela. En les apercevant, j’ai pensé à toi. J’avais le cœur plein de tristesse. J’ai déroulé le fil de ton séjour parmi nous. Je suis allée sur le rocher comme au jour de ton arrivée.

9-L1040177.JPG

J’ai regardé longuement nos ombres dans le « fairway » du géant.   Nous étions si heureux de te retrouver enfin.

8-L1040176.JPG

Nous avons levé nos verres à cette bloguinade 2014 que tu ne voulais pas «louper»  pour tout l’or du monde et à ta visite tant attendue.

L1040214.JPG

  Au refuge, nous nous souviendrons du Grillon au coeur de géant, l’ami, le confident, le généreux. Nous nous consolerons en pensant qu’il est près de sa Christiane, et qu’ils sont réunis pour l’éternité.

Nous désirons souhaiter nos plus sincères condoléances à la grande famille de Christian, parents et amis.

Pierrette, Bob et la tribu tout entière.

08/07/2014

UN BARBECUE DU TONNERRE

06-L1050333.JPG

Dimanche premier juin, les participants prolongeant leur séjour dans le Berry sont conviés à un Barbecue, chez Nicole et Henri, à Châteauroux.  Ce même Châteauroux faisant partie de notre histoire familiale, pour l’avoir habité au cours des années 1962-63. Quel bonheur pour l’homme et moi, la blogueuse (la cousine dans son beau pays, loin, là-bas, comme l’évoque, si bien, Françoise la comtoise, chaque fois qu’elle glisse un commentaire au bas de ma note) d’y revenir une fois de plus et de revoir cette ville que je connaissais par cœur pour l’avoir mille fois ratissée à tant aimée.

22-L1050352.JPG

 

Arrivés chez nos hôtes, c’est la fête une fois de plus.  Nous prenons même la peine de faire une photo de famille en regrettant ceux et celles qui durent nous quitter la veille. Devoir oblige.

Les exclamations d’émerveillement se multiplient à mesure que nous découvrons le climat chaleureux qu’émane ce "havre de paix". Les objets, les tableaux signés Nicole, la collection de livres, les souvenirs de voyages sont le reflet des talents et des passions de Nicole et Henri, tandis que l’intérieur de la maison tout entière est une invitation amicale.

01-L1050328.JPG

 

 Côté jardin, ce dernier est une source d’inspiration et d’émerveillement. Le potager dans son panier de jonc retient la faveur des invités : tomates, radis, laitue et courgettes, de quoi faire une délicieuse salade en saison. 

11-L1050340.JPG

La maison des insectes, celle-là gagne en attrait. Pourquoi une maison des insectes?  Il fallait y penser…

12-L1050341.JPG

 À voir les fleurs, les arbustes et les plantes, on devine leur bien-être et les bons soins de nos jardiniers du dimanche.

13-L1050342.JPG

 

L’originalité du barbecue a retenu les éloges de tous et retient l’attention des adeptes bricoleurs. 

18-L1050347.JPG

 En passant, regardez-moi ces deux pachas.

17-L1050346.JPG

 Le tour des propriétaires terminé,

24-L1050354.JPG

les chefs (de fortune) vont s’adonner à un spectacle destiné aux hommes bien nés :

14-L1050343.JPG

les grillades sur barbecue. 

25-L1050355.JPG

Pendant que les gars s’enfument alors qu'ils dégageront ensuite une odeur de mercredi des cendres,         

 

23-L1050353.JPG

les filles évoquent les plus beaux moments de la bloguinade, 

20-L1050349.JPG

tout en admirant le décor ambiant, le clafoutis aux cerises du jardin,

16-L1050345.JPG

le choix des fromages de la région et le savoir faire de la dame de la maison.

07-L1050334.JPG

La journée coule comme le bon vin.

08-L1050335.JPG

Elle n’aurait pas été complète sans ma visite à la boulangerie. Henri doit aller chercher les baguettes et je l’accompagne.

03-L1050330.JPG

Malheureusement, je n'arrive pas à vous livrer

04-L1050331.JPG

les odeurs du pain chaud .

05-L1050332.JPG

 En souvenir de notre visite, un joli rosier offert à nos hôtes et amis

30-L1050361.JPG

Nos derniers moments partagés ensemble seront truffés d’éclats de rire, d’anecdotes, de souhaits et d’espoir de nous revoir l’an prochain.

L1050403.JPG

Au revoir et merci Nicole et Henri. 

32-L1050402.JPG

Mission accomplie.

28/06/2014

SURPRISE!!! LE GRILLON S'AMÈNE...

L1050152.JPG

Sur le chemin du retour, pas question de perdre de vue Henri, notre guide routier. Le cortège roule allègrement par monts et par vaux, une fois de plus, sur les plus belles routes de France.

2-L1050238.JPG

Puisque le temps nous appartient, il est suggéré de faire une brève visite à  l’Abbaye de Fontgombault , datant du X11e siècle et classée Monument historique.

1-L1050239.JPG

 « L’abbatiale romane est une vaste composition architecturale toute de simplicité et d’harmonie »  Les bâtiments tout autour sont occupés par une communauté de moines bénédictins.

4-L1050241.JPG

Tradition oblige, nous irons nous recueillir un petit moment, allumer un cierge et admirer les lieux.

C’est à ce moment où Nicole reçoit un appel de Christian lui annonçant qu’il prend le TGV sur-le-champ, et un taxi par la suite et qu’il sera des nôtres vers 22 h.

La surprise est de taille! Pensons-nous.  Bon gré mal gré, contre vents et marées et en dépit de tout, rien n’arrête le Grillon. Il est en route le « Jacques Cœur » de blog50. (À cœur vaillant, rien impossible)  Il n’a pu résister à l’appel de l’amitié.  Étonnés, mais ravis, nous voilà réjouis de savoir qu’il sera là, au milieu de nous, dans quelques heures. La bonne nouvelle se propage.

02-L1050251.JPG

 

La journée se termine donc sur une note enjouée, au moment où notre voyageur fait son entrée triomphale à la Base de loisirs, dans la salle où nous l’attendions. Glorieux, plein sourire, il brandit le magasine dans lequel il fait la manchette et se hâte ensuite de distribuer ses petits pots de délicieux berlingots  de Carpentras.

L1050313.JPG

 Il s’en suit les souhaits de bienvenue, les accolades, les bises, puis les brins de causette par-ci, par-là.

L1050305.JPG

L’heure avance, la soirée s’étire, les « bonne nuit » affluent. Puis, une dernière poignée de main et un rendez-vous au petit-déjeuner dans le vaste réfectoire.

La nuit reprend son calme au sein de la bloguinade 2014.

L1050248.JPG

 

 Faites de beaux rêves les copines!

11/04/2014

DES ÉRABLES CHEZ LE GRILLON

 

1-L1040285.JPG

Vous vous souvenez de notre visite au lac Trois-Saumons, dans le bas-du-fleuve, chez les Couillard, François et Burthy, sœur de l’Homme,  et de ces embryons "d’érable à sucre" offert à Christian?

6-DSCN2311.JPG

 

Surprise! Pas plus tard qu’hier, en relisant la note du Grillon heureux (il vous faudra patienter, 31-03-2014), j’ai appris que les «acéracées» aux fragiles racines, avides de vivre, ont triomphé miraculeusement la traversée, repris forme, puis une fois bien enracinées aux portes du terrier, produit bourgeons et feuilles d’érable.

Je me suis dit que la nature et le temps font bien les choses et qu’il suffit parfois d’un geste posé tout bonnement, en toute amitié, pour qu’une belle histoire prenne racine et se raconte un jour, plus tard, beaucoup plus tard, quand les deux arbres venus du Canada auront branches et feuilles et côtoieront les oliviers tant aimés.On parlera alors d’une merveilleuse histoire remontant à la nuit des temps…

L1020493.JPG

Parlant de temps, c’est le temps des sucres par ici. Au bercail, notre érable « coule à plein ».  Les moineaux tricotent leur nid, les bourgeons éclatent. C’est le printemps. La vie reprend son cours.  Il y aura la Semaine sainte, le dimanche des Rameaux, les cloches qui reviendront de Rome et ce sera Pâques,

1-L1000407.JPG

avec ses rituels, ses traditions et sa promesse de réunir la tribu entière autour de cette table familiale qui n’en finit plus de s’étirer.

  Joyeuses Pâques à vous tous.

13/11/2013

IL EST DES NÔTRES

"Maman, c'est lui le Grillon?"

1-L1040203.JPG

 

À l’occasion du mariage de Éric et de Caro, Christiane et Christian offrirent aux jeunes époux, comme le veut la tradition, un joli et odorant sachet de lavande, brodé de leurs initiales et de la date de leur mariage. Depuis ce jour mémorable, les parents de Julien et de Charlotte souhaitaient avoir le plaisir de redire merci, un merci de vive voix, pour cette délicate pensée.

08/11/2013

UNE HISTOIRE DE PÊCHE

 

Vous avez lu la dernière note de Christian s’apprêtant à monter en « gondole » jusqu’au sommet ajoutant à la fin qu’il irait visiter une rivière.

Je cite l’auteur de la note : « Après les sommets, nous irons nous promener au bord d'une rivière. Mais hélas, sans canne à pêche. » 

Vous voulez voir ce qu’il a fait une fois arrivé sur place?

1-L1040197.JPG

 

Voilà : il s’est conduit comme un gamin, «sautillant » le mot est fort, — je préfère écrire glissant ses pieds — d’une pierre à l’autre pour finalement plonger un bout du doigt dans ce remous tumultueux et vérifier si les truites y sont à l’aise.

Je taquine Christian.  Il vous dira tellement mieux que moi…

30/10/2013

Bienvenue Le Grillon Heureux

 

1-L1040213.JPG

On ne peut rien vous cacher.

 Le Grillon arrive au refuge

 en plein cœur de l’été indien

et au coeur de la tribu

réunie pour lui souhaiter la bienvenue  

10/11/2011

INEKE STUYVER,UNE DAME ADMIRABLE

 

 

P1960942.JPG

Ah! Comme j’avais hâte de vous retrouver, de vous parler de ces moments d’extase, d’émerveillement, de contemplation, de réflexion, de découverte, d’enchantement vécus, savourés, jour après jour. Avant de vous livrer quelques images, permettez que je vous raconte.

1-CIMG9585.JPG

 

La photo de cette petite boule de vie enveloppée de duvet,  là, à portée de regard, à portée de main, et nommée frégate ne serait pas sur mon blog n’eut été de la générosité et de la compassion d’une dame attentive à mon désarroi.

Première escale : Quito, Équateur, 2,800 m d’altitude, à 24 km de la capitale éternellement printanière se trouve la ligne de l’équateur. (Mitad del Mundo). Comment résister à l’appel de s’y rendre, occasion unique, et d’y mettre un pied dans chaque hémisphère. Jusque-là,  tout va. Mon appareil photo fonctionne à bloc. Il ne me quitte pas d’un poil. Clic-clac dirait Françoise la comtoise

Le lendemain, départ pour les îles Galapagos sur les pas de Darwin. Dix jours de rêves en perspective, sur un yacht promettant une expérience inoubliable.  Pour ne rien rater, question photo, par précaution, mon « Moby Dick me propose de recharger durant la nuit, la pile de mon appareil pour éviter son exténuation.

Désastre!  Catastrophe! Il constate que le chargeur n’est pas compatible. Nous sommes en pleine mer et notre destination n’est pas propice à l’achat d’un chargeur, ou à la rigueur, d’un nouvel appareil photo. Comment avons-nous pu faire une pareille erreur? Je vous épargne les détails. À ce point, mon histoire serait trop longue et sans intérêt.

Je suis en déconfiture, atterrée, déboussolée, c’est le cas de le dire. Ce n’est pas le moment de faire un drame. Pourtant, j’ai besoin de partager cette épreuve, car s’en est une,véritablement. Mon Robinson lance un appel. Peut-être y a-t-il parmi les 16 passagers à bord, l’un d’eux ayant un chargeur compatible? Une dame s’approche de moi. “Je vous comprends. Visiter les îles sans appareil est inimaginable. J’en ai un deuxième. Si vous pouvez insérer votre carte mémoire dans l’un, je vous la prêterai pour la durée du séjour dans les Îles. Une fois au Pérou, vous trouverez bien une solution.”

“Vous êtes un ange”, m’exclamai-je. Vous vous rendez compte? Cette dame ne me connait pas et m’offre, comme si rien n’était de me prêter cet objet aussi précieux que la prunelle de ses yeux. Émue, soulagée, ne m’attendant nullement à un dénouement semblable j’ajoute : « Vous ne pourrez jamais imaginer la valeur, la beauté de votre geste. J’ai un blog et dès mon retour, je raconterai. Au fil des jours, elle me confia être travailleuse sociale dans son pays, la Hollande.

Sachant que la destination suivante était le Pérou avec son incontournable Machu Picchu, sa Vallée sacrée, son lac Titicaca et ses Îles flottantes, son vol au dessus des lignes de Nazca, sachant aussi qu’il nous faudra trouver une solution, vous vous demandez surement comment s’est terminée cette malencontreuse histoire d’appareil photo numérique, de chargeur et de pile.

Un soir, enchantés de notre journée, bercés par la houle comme dans la chanson, mon bricoleur de mari décide de passer aux actes et de prendre le taureau par les cornes, c’est-à-dire, de s’attaquer au chargeur, au risque de le jeter à la poubelle en cas d’échec et de procéder à une intervention majeure, et ce, à l’aide d’une pince à épiler les sourcils et quelques minis outils hétéroclites. Il fallait y mettre le temps. L’homme est armé de patience. ‘Ça marche! S’écrie le voyageur devant l’éternel’.

À cette dame qui m’a fait confiance en me prêtant son appareil, une fois de plus je lui dis merci. Grâce à sa générosité, j’ai des centaines de photos irremplaçables et des moments de joie intenses comme quoi, pour semer du bonheur, pour consoler dans l’épreuve, il suffit souvent d’être attentive à l’autre et de poser un geste.

Merci Madame Ineke Stuyver

P1970102.JPG

Bonne nuit à vous tous


 
Accueil Blog50 | Créez gratuitement votre blog | Avec notretemps.com | Toute l'info retraite | Internet facile | Vos droits | Votre argent | Loisirs | Famille Maison | Cuisine | Jeux | Services | Boutique