UA-65865389-1
logo Blog50.com
Blog 50 est un service gratuit offert par Notre Temps

31/03/2008

DES ANGES QUI VALENT LEUR PESANT D’OR

medium_DSCN10151.JPG


L’anniversaire de l’une de vos petites chéries est dans deux jours. Quoi lui offrir? Vous avez beau vous creuser les méninges, vous ne trouvez pas. Elle a tout la pauvre!
Même, sa mère, à qui vous faites appel, ne peut vous aider.

Lise, votre Intello de copine vous propose, « la » solution.

Au lieu de glisser vos modestes dollars dans une carte de souhaits, (en vous sentant coupable de ne pas avoir fait un petit effort et trouver le cadeau de rêve) pourquoi ne pas donner à ces liasses de papier sans forme et sans beauté, une allure angélique? Votre « Adoration » récupérera ensuite «l'obole » divinement présentée pour se procurer l’objet de sa convoitise.

Entre une partie de scrabble et une descente (le ski n’est pas son fort), « Doigts de Fée » vous enseignera à confectionner des angelots qui valent leur pesant d’or.

L’idée vous plaît énormément sachant que les anges sont tendances, qu’ils se prêtent à toutes les sauces (chandeliers, bibelots, porte-clés, épingles) qu’ils rappellent leur vocation première : protéger celle ou celui (rarement celui) qui les adoptent.

Votre bricoleuse, Doigts de Fée a tout prévu. Pour les besoins de la cause, votre après-ski tant apprécié prendra la forme, ce jour-là, d’un atelier de création artistique.

Vous voyez déjà votre budget (cadeau) se transformer en un précieux angelot au regard amical.

Vous pensez à tout et surtout à vos blogueuses, vous avez donc apporté votre caméra pour photographier chaque étape de la confection de l’angélique personnage. (Voir angelots dans album)

En terminant, rassurez-vous, vos billets ne sont pas plus altérés que lorsque vous les oubliez dans une poche de jean et qu’ils subissent les affres de la lessiveuse.

16:25 Publié dans ARTISANAT | Lien permanent | Commentaires (7)

08/07/2007

Mon "ronds bourrés"

medium_rondb.3.jpg

Une permission toute spéciale pour « Albert »
le droit à la photo sur mon « ronds bourrés »


Dans mon bureau, par terre, le long de ma table de travail, reposait mon « ronds bourrés »
« Tiens, quelqu’un a dormi ici. »

Ce n’est pas le premier qui s’empare de mon « ronds bourrés » aux mille couleurs, le dépose par terre et s’y endort. Enfants et petits-enfants y sont tous passés.

Depuis 1985 et jusqu'à peu, il était en permanence sur le dossier de mon fauteuil de travail. Je l’ai rapporté du Var, joli bourg de la région de Provence au sud de la France. Un groupe d’artisanes lectrices de mon magazine me l’a offert.

Les « ronds bourrés » sont formés de centaines de petites rondelles de coton bourrées de laines et reliées les unes aux autres par des points de couture. Son originalité? La variété des imprimés miniatures et leurs couleurs vibrantes servent originellement à fabriquer les vêtements des santons de Provence.

medium_DSCN0285_edited.JPG


Dans mes bagages, j’avais pour mes amies du Var une murale en fléché.

Au Québec, le fléché est une technique de tissage aux doigts née du mariage d’une technique norvégienne apportée ici par les Normands et d’une autre technique, celle-là, Amérindienne.

La naissance de cette troisième technique, aux environs de 1750, est unique au Québec et se nomme la T.F.A.Q. (téfac) c’est-à-dire technique de fléché authentique du Québec.L’exécution de ce tissage ne demande aucun équipement spécial. Seuls les doigts manipulent les fils. Les fils de chaîne transformés en fils de trame à tour de rôle, changent en cours de duite pour former les motifs. Le type de motifs à inventer, le choix des fibres à utiliser et le genre de tissage à retenir sont illimités.

04:35 Publié dans ARTISANAT | Lien permanent | Commentaires (3)

 
Accueil Blog50 | Créez gratuitement votre blog | Avec notretemps.com | Toute l'info retraite | Internet facile | Vos droits | Votre argent | Loisirs | Famille Maison | Cuisine | Jeux | Services | Boutique