UA-65865389-1
logo Blog50.com
Blog 50 est un service gratuit offert par Notre Temps

13/12/2017

UN SHOWER POUR TANYA, NOTRE FUTURE MAMAN

Un Shower, c’est chouette.

1-P1020244-001.JPG

Samedi 18 novembre dernier, c'était le « Shower de bébé » à l’honneur de Tanya, enceinte de sept mois d’un bébé fille. Vous devinez la suite de mon récit? Bientôt, quatre générations de mère en fille. Ce bonheur ma mère le goûta à la naissance de Tanya. L’histoire se répète 28 ans plus tard.

03-P1020220.JPG

Un Shower, c’est chouette. Une belle coutume. C’est l’occasion pour les parents et amis de témoigner leur admiration, leur amitié, leur amour envers la future maman, en lui offrant une ondée de jolies petites choses destinées au confort du poupon.  Cette coutume remonterait à la nuit des temps. En Amérique, c'est depuis les années 1900.

P1020223.JPG

Une raison de plus de chouchouter les traditions, les rituels, les coutumes, ces moments rassembleurs,

P1020241.JPG

porteurs de  joies et de purs bonheurs marquant des passages dans la vie, et dont on se souvient toujours.

P1020227.JPG

Un Shower sans jeux ne serait pas un Shower. Pendant que les uns lèvent leur verre à la santé de la future maman, les jeux vont bon train. Au tableau, sur lequel on prédit la date, l‘heure probable et le prénom que portera la demoiselle à naître.

P1020217.JPG

Tandis qu’à l’aide d’un bout de ficelle, en guise de ruban à mesurer, c’est à qui, parmi les invités arriveront à deviner, au centimètre près, le tour de taille de la maman?

P1020221.JPG

Au  bout de la table festive, qui des gars ou des filles réussira à percer le mystère du contenu des petits pots de purée pour nourrisson, à la dégustation des saveurs, sans faire la grimace.

P1020222.JPG

Arrive le moment de déballer l’avalanche de présents offerts, aussi utiles, jolis, qu’indispensables.

P1020226.JPG

En parlant d’indispensable, c’est justement ce à quoi ont pensé les parents de Nicolas, le futur papa en offrant à Tanya leur belle-fille,

P1020238.JPG

un gâteau géant «fait main» confectionné de couches jetables et truffé d’une ribambelle d’objets nécessaires à l’heure du bain et de la toilette de bébé. Un Croquembouche à l’heure du dessert n’aurait pas fait plus d’effet.

P1020239.JPG

 

La Fête est terminée, c'est l'heure de faire dodo

01/12/2017

L'HÔPITAL DES JÉSUS DE CIRE

1-L1020294.JPG

Quand vient décembre, hâtivement vous retirez de votre grand coffre de rotin, bougies, couronnes, boules de Noël, crèche et santons. Inconsciemment, vous entonnez les airs de Noël de votre enfance, dont celui des petits santons dormant dans leur boîte de carton.

Justement, repose dans sa boîte de carton, le Jésus de cire, œuvre de Juliette Chanel  que vous avez offerte il y a des lunes, à « madame- fille»,  grand-mère de cinq et bientôt d’un sixième angelot-fille.

Cindy, votre madame-fille vous a confié son enfant Dieu afin de prendre rendez-vous à l’hôpital des Jésus éclopés après avoir constaté que l’une des minuscules jambes avait quitté l’autre et  reposait béatement le long du divin petit corps, sans plus. Mystère! On ne connaîtra jamais les circonstances ou la cause de l’accident qui remonte à Noël 2016.

Il faut faire vite. Retrouver Sylvette Chanel et son hôpital de Jésus de cire, et lui confier l’enfant-roi pour une chirurgie d’urgence. Vous accompagnerez le trésor durant l’opération.

1-20171128_154315.jpg

 Une heure plus tard, vous ressortez de la « chapelle aux miracles», tenant en main l’enfant-roi remis à neuf.  Oui! Oui! Vous avez bien lu «Chapelle » pour être habitée de statuts de toutes dimensions, de vénérables saints,  d’angelots, d’anges, d’archanges en attente d’une reconstruction: ailes ou  bras cassés, visages "amochés", défraîchis, qui s’amènent de partout, même d’Europe. De cire de plâtre, de bois. Des Jésus de plus de cent ans d’existence, d’autres au visage défiguré ou mordu par un animal de compagnie. Des Jésus aux proportions de crèches d’église, voire de cathédrale.  Sans compter le nombre d’Enfants Jésus à produire d’ici un mois et livrer à temps pour Noël prochain.

Revêtue d’un sarrau blanc, c’est la chirurgienne-artiste qui vous éblouit par son doigté, son souci de perfection, son amour et sa passion pour la vocation qu’elle a choisi. Perpétuer, redonner un sens à ces immuables symboles d’espoir et d’allégresse.  

Sylvette, l’illustre septuagénaire de 78 ans en janvier prochain, tantôt créateur, tantôt sculpteur ou modeleur est l’ange qui crée, raccommode, guérit, reconstruit de ses doigts de fée des centaines de Jésus, de figurines anciennes et de statuts en bois, en plâtre ou en cire, assurant du coup leur pérennité.

Au moment de quitter la Dame qui œuvre au coeur de ce petit monde silencieux dans un « chez elle » calme et serein, surgit en vous cette pensée, cent fois citée, rivée à votre mémoire: «Objets inanimés, auriez-vous donc une âme».

Joyeux mois de décembre à vous tous.

À propos de Sylvette Chanel et de l’histoire des Jésus de cire, déjà parus sur mon blog : voir Archives: Les gens de mon pays- 14-12-2007, les Jésus de cire et 05-02-2013 C’est ça la vie.

 
Accueil Blog50 | Créez gratuitement votre blog | Avec notretemps.com | Toute l'info retraite | Internet facile | Vos droits | Votre argent | Loisirs | Famille Maison | Cuisine | Jeux | Services | Boutique