UA-65865389-1
logo Blog50.com
Blog 50 est un service gratuit offert par Notre Temps

15/12/2015

ARTISTE DANS L'ÂME, CE JACQUES ARTISAN...

Depuis le 14 novembre, mon blog est demeuré silencieux. Une sorte de pudeur, une sorte de « petite gêne » s’était installée en moi, juste à penser que mes semblables, au pays de mes ancêtres, mes amis, mes cousins/cousines, avaient l’âme et le cœur meurtris, tandis que ma vie, la mienne suivait allègrement son cours.

1-Jacques Facebook_resize.jpg

Un matin de décembre, je reçois un mot de Jacques, un ami de la famille. Ce n’est plus le « cerveau », le bollé, le génie mécanique, mathématique, informatique, balistique; le concepteur, le créateur que j’ai le privilège de connaitre et dont j’ai entendu mille éloges. C’est l’homme, l’être dans toute sa dimension humaine, son authenticité, sa modestie, qui s’adresse à moi.

C’est le septuagénaire à la retraite, en train de se façonner une nouvelle vie. Une vie passionnante où, chaque jour, il retrouve le plaisir de sentir le grain du bois sous ses doigts, allant jusqu’à se réinventer dans la peau d’un Artisan.

Sur son courriel, Jacques me confie «J’aime bien ce texte». Il s’agit d’un très beau message de l’écrivain Louis Caron, livré en hommage aux artisans, lors d’une entrevue que m’accordait l’auteur, à l’occasion de la parution de son œuvre. « Le Canard de bois ». (Sur mon blog, voir archive 25-05-2011)

«C’est vrai, ajoute-t-il, qu’avec toutes ces choses autour de nous, aujourd’hui, faites par des machines, on dirait qu’elles n’ont pas d’âme. Par contre, quand on fabrique un objet, on lui donne une vie. Là je vais parler de moi. Comment j’arrive à un objet fini. J’imagine que c’est à peu près la même chose pour un artiste dans n’importe quel domaine».

« Une idée commence à germer dans ma tête puis lentement je commence à l’animer, lui donner une forme plus ou moins vague. Ensuite, je vais la visualiser jusqu'à elle devienne complètement claire. Je pratique beaucoup la visualisation, mon outil le plus précieux. Il peut s'écouler un certain temps avant que je lui donne suite ou bien, je vais sur-le-champ, commencer à dessiner, sur papier et sur l'écran. Je décide déjà de l'essence ou des essences (ou autres matériaux) qui vont être utilisées. Si ce sont des essences rares, je dois me les procurer tout de suite pour être assuré de les avoir en main avant de commencer, sinon, ça peut tout changer.

Tout en lui donnant sa forme, je dois en même temps voir comment je vais m'y prendre pour le fabriquer, c’est là, quelques fois, que ça commence à se gâter. La lumière se fait entre nuages et compromis. J'ai souvent le don de réaliser des choses compliquées qui donnent du piquant. Un défi quoi.

Quand j'ai complété la conception en 3D, là c'est bien vivant (virtuellement) et je commence à le tourner, le retourner, encore le retourner, le grossir, à changer un peu ceci, un peu cela, retourner en arrière, recommencer. Tout cela pendant des heures et des heures. Puis une autre version et encore une autre version. Après la version définitive, l'action va maintenant se passer dans l'atelier (le garage n'est pas fait pour l'auto).

Jusqu'à maintenant, la sensation se faisait uniquement par les yeux. Maintenant, ce sont tous les autres sens qui entrent en jeu. On manipule le bois, on le regarde sur tous ses angles, on le sent, on l'entend se faire découper se faire façonner. C'est lui donner son souffle. L'embryon prend graduellement sa forme. Tout devient vivant devant soi jusqu'à la touche définitive. Après cela, je vais passer un temps incroyable à le manipuler, le palper, le regarder, le contempler et enfin, lui inventer tous les défauts possibles. Viennent ensuite la séance de photos puis la documentation.

Finalement j'ai de la difficulté à m'en départir, je voudrais le garder pour moi, comme s'il faisait partie de moi. Tout ce que je souhaite, est que la personne à qui il est destiné sente la main de celui qui l'a créé et puisse être heureuse et en prenne bien soin.

1-plume jacques tétrault.jpg

Secret bien gardé entre l’Artisan et l’homme de ma vie, sans jamais dévoiler de quel objet il s’agit et à qui il est destiné, à demi-mot, Jacques narre l’histoire de ce tout petit morceau de bois, précieux comme la pupille des yeux, vestige des profondeurs (3 à 7 mètres) du lit d'une rivière située en Ukraine, enfoui là, datant du Néolithique, période de la préhistoire, de l'Âge de la pierre à l'Âge du bronze il y a 5,600 ans. Essence rarissime authentifiée: Chêne antique, certifient les experts après recherches et résultats à l’appui.

1-Bog Oak 1.jpg

Cette petite pièce de bois, tout juste ce qu’il faut, superbement sombre, est confiée à l’inspiration de l’esprit créateur. Entre les mains de l’artisan, elle triomphera, prendra forme, prendra vie, s’animera, se parera d’or et deviendra cette élégante et majestueuse plume fontaine, faite main.

J’ai oublié de te dire » précise par souci du détail, le scientifique/artisan. “Je garde deux souvenirs précieux de mon père. Un petit coffre en chêne que mon grand-père Alfred lui avait fabriqué, tout à la main, en 1943. Puis les clochettes (2 ensembles de 3) de sa carriole que mon grand-père avait aussi fabriquées. Chez mon grand-père, lorsque les garçons avaient vingt ans, il leur donnait un buggy, une carriole, un cheval et un attelage qu’il fabriquait lui-même durant l’hiver.

J’ai aussi un vieux tournevis que mon grand-père Saül Allard avait fabriqué lorsqu’il travaillait chez Stanley, à Roxton-Pond. Il est décédé en 1935.»

Jacques! Tu nous dis : au bout de cette vie composée de mille projets d‘envergures, parfois de démesures, truffées de grandes et illustres réalisations et réussites: Aujourd’hui, comment te définis-tu? Le septuagénaire me répondra, les yeux baissés, la voix à peine perceptible comme s’il éprouvait le besoin de s’excuser, «artiste dans l’âme”.

La petite étincelle que provoqua la réponse de cet homme d’exception a suffi à réanimer la flamme de mon blog.

Et puis, tandis que Jacques donne souffle et vie à ses œuvres, qui dit qu’il ne leur insuffle pas une âme?

2-boitier jacques tetrault.jpg

On peut voir les créations de Jacques Tétrault, Artisan sur bois à l’adresse http://jacquesartisan.com et sur Facebook : Jacques Artisan

Commentaires

Magnifique ta note sur "Monsieur Jacques l'Artisan". J'ai retrouvé dans son détail de l'objet sorti de ses mains, ce qui me fait vibrer quand je me mets à créer, mais à des années lumières de ce merveilleux créateur d'objets rares et si précieux, moi ne me servant que de mes bouts de papiers mes rubans colorés,parfois récupérés mes ciseaux, mes ficelles, mes collages .... mais éprouvant des sensations de bien être qui me font parfois oublier le boire le manger et le sommeil tellement j'ai hâte de voir ce qui va sortir de mes menottes devenues avec l'âge et les rhumatismes plutôt malhabiles. Mais quel plaisir d'offrir et de voir le plaisir donné avec ce que je considère comme des petits riens. A ma dernière animation atelier mémoire à la Maison de Retraite j'avais confectionné des décorations de Noël pour les résidents participants, certains en étant bouleversés avec des larmes dans les yeux (ils étaient 20) à recevoir ces boules de Noël de papier coloré. Il va me falloir penser à l'année prochaine et moi aussi renouveler mon stock pour être fin prête dès les premiers jours de l'Aven 2016. Je profite des soldes de début d'année pour remplir mes tiroirs et mes boites de bricolages.
Bisous à tous les 2 de l'Orléanais.
ANNIE

Écrit par : Maminie | 15/12/2015

Que ce texte décrit bien notre Jacques. Timide, très très très humble de ses réalisations, toujours très grandioses, comme seul lui peut les faire, d'une intelligence exceptionnelle, d'un goût du détail et de la perfection, jamais il ne se satisfait de ce qu'il fabrique ou conçoit car il est très dur avec lui même. Ça le rend charmant mais il aurait tellement le droit unique de se ''péter les bretelles''!!!!

Jacques a tous les talents, lui qui m'a aidé dans mon entreprise manufacturière de meubles, autant dans la conception, la fabrication et les dessins 3D des meubles créés.

C'est lui qui a dessiné la chaise géante en août 2015, pour l'occasion du 350e anniversaire , de la ville de Louiseville. Sept (7) pieds de haut, elle est fièrement au centre du parc Tri-centenaire, derrière l'église. Elle qui semble prôner par sa splendeur, sa prestance et son ÂME!!! Oui, nous l'avons fabriquée, tout comme Jacques, avec amour et soucis du détail mais sa force et l'harmonie du design viennent de Jacques!

Merci beaucoup Jacques pour tout ce que tu fais! Tu améliores la vie des gens par toutes les inventions technologiques que tu as faites tout au long de ta vie et aujourd'hui, tu touches les gens par tes produits utilitaires, magnifiques il va s'en dire, de façon plus de proximité, plus intime. En résumé, tu travailles avec coeur pour donner une âme aux œuvres que tu fais de ta tête et de tes mains et tu nous les partages, avec attachement, pour profiter et apprécier ce que la nature peut nous apporter dans notre quotidien, soit la ''RICHESSE'' DU BOIS révélée à sa juste valeur!

Bravo Jacques!
De ton amie, Monia

Écrit par : MONIA LACASSE | 15/12/2015

Depuis que je me suis mis à la peinture à l'huile est ce que je me sens artiste dans l'âme ? sans doute mais c'est être présomptueux.Vas voir mes dernières peintures et dis moi honnêtement ce que tu en penses avec Bob..Bises de nous deux.

Écrit par : heraime | 16/12/2015

Bonsoir Héraime, Moi j'admirais tes aquarelles. Tu avais maîtrisé la technique et tu faisais de très joli tableau. J'ai toujours pensé que l'aquarelle était plus difficile que l'huile . L'huile couche par dessus couche et l'erreur s'estompe mais la peinture à l'eau, comme dit la chanson c'est difficile.
J'ai visité tes derniers tableaux à l'huile, disons que je préfère ton art d'autrefois. Ce sont les débuts. Tu as raison de te sentir un artiste dans l'âme, car toutes tes activités et tes réalisations sont imprégnés d'une âme d'artiste. Tes cueillettes de champignons dans de jolis paniers , ton potager, tes travaux je me rappelle des tuiles que tu changeais sur ton toit. Tes écrits. tes pêches presque miraculeuses, tes pots de conserves,
Héraime ce n'est pas être présomptueux, c'est s'accepter bien humblement. C'est de reconnaitre ce que Dieu t'a donné. Wow Pierrette tu fais la mère supérieure.
Joyeux Noël à vous deux et gros bisous.
Pierrette

Écrit par : pierrette | 19/12/2015

à moi l'acte d'humilité en me relisant un fois le clic trop vite sans avoir relu mon texte et le fautes qui me sautent aux yeux. ouff..

Écrit par : pierrette | 19/12/2015

très belle occupation la sculpture sur bois, qu'il est beau ce coffret avec les 2 stylos ! Je regarderai le site de ton ami Jacques. Bon Dimanche, bises. Renée

Écrit par : campanule | 19/12/2015

joli témoignage sur l'homme l'objet l'outil
parfois plaisir de créer découvert à l'enfance
que l'on peut retrouver dans la retraite
belles et bonnes fétes de fin d'année chez vous
de l'autre coté de l'océan amitiès

Écrit par : ventdamont | 20/12/2015

Merci

Écrit par : Lady Catherine | 29/12/2015

Les commentaires sont fermés.

 
Accueil Blog50 | Créez gratuitement votre blog | Avec notretemps.com | Toute l'info retraite | Internet facile | Vos droits | Votre argent | Loisirs | Famille Maison | Cuisine | Jeux | Services | Boutique