UA-65865389-1
logo Blog50.com
Blog 50 est un service gratuit offert par Notre Temps

10/03/2014

UN CADEAU DU CIEL

Depuis que vous avez perdu trace du célèbre braconnier qui livrait, en douce, à domicile, pour quelques dollars, le petit gibier convoité et destiné aux festins des jours de fête, vous avez dit adieu au civet de lièvre, à la perdrix au chou, à la tourtière du Lac Saint-Jean et à la cipaille du Québec.

5-L1040726-001.JPG

  L’homme qui adore le gibier, mais qui en a fait également son deuil, depuis une dernière escapade à Maria, en Gaspésie, (Voir Archives) n’aurait jamais cru, qu’un jour, à la porte du refuge, une malheureuse petite perdrix, fuyant l’oiseau de proie, viendrait se fracasser le cou sur la portière de la voiture, et terminer son vol, laissant les traces d’un corps ensanglanté sur le sol couvert de neige.

 « Grand-papa! Vite, un oiseau blessé » s’exclame Sinead.  Sauveteur de tout ce qui vole dans le ciel et a besoin d’aide, l’aïeul enfile aussitôt ses bottes et va à la rescousse de la victime.

4-L1040728-001.JPG

 

Trop tard! L’arrivée en trombe fut fatale pour l’oiseau. Il est bel et bien mort. Plus de doute. « Pas question pour autant de le livrer à la poubelle » s’exclame un coeur sensible et attristé.  « Pourquoi ne pas l’enterrer, sous un arbre, comme on fait pour les poussins attaqués par les chats? » propose un deuxième cœur sensible et « très » attristé.

Les yeux rivés sur le gallinacé sans vie, l’homme imagine déjà le trophée en train de mijoter lentement sur un lit d’oignon et de chou, de lardons et de vin blanc.  Comment avouer ce désir gourmand à ses descendants, sans scandaliser les regards endoloris devant le macabre spectacle?

Vous avez deviné!  Il ne cherche pas plus loin que son regard qui se pose sur sa complice.« Grand-maman! Lance-t-il d’une voix convaincante (il s’agit de vous) serait tellement heureuse de nous cuisiner une belle perdrix au chou comme elle les faisait autrefois, lorsque le cousin germain, tendait des collets derrière la grange de l’oncle Cyprien et vendait ses captures, cinquante cents pièce ». 

3-L1040729.JPG

 

Une heure plus tard, mission accomplie. De la perdrix affolée,  il n’y a plus qu’une minime boule de chair rose, de la grosseur d’un poing, que l’homme vous confie précieusement,  espérant, secrètement, que la grand-mère retrouverait le geste d’antan, et apprêterait la petite chose (306 grammes) pour en faire un plat divin.

2-L1040738-001.JPG

Vous imaginez la suite.  Voilà la petite chérie dans la cocotte, livrant à tous venants des odeurs à faire succomber les plus récalcitrants gourmets.

1-L1040755.JPG

 

Les témoins de la scène goûteront bientôt à ce délice qu’est la perdrix au chou, un véritable cadeau livré tout droit du ciel pour nous.

(Voir archives : Cachez cette bête que je ne saurais abattre.  14-11-2007)

Commentaires

enfin une portière qui sert à quelque chose............................

je suis cynique, mais la perdrix aux choux ( que je n'ai jamais dégustée ) valait bien ça, à quand les bartavelles???

bonne fin de journée, je vais dodo,

Écrit par : fanfan du fatras | 10/03/2014

Comme on aimerait déguster en toute amitié cette délicieuse volaille avec vous.....aprés toutes ses tribulations! J'espère que vous en retrouverez d'autres pour régaler vos amis.
Bises
Hélène

Écrit par : hélène | 11/03/2014

Cette perdrix aux choux donne l'eau à la bouche pour moi qui ne connait pas cette recette. Amicalement.

Écrit par : monique Ruiz | 11/03/2014

Bonjour Pierrette

Le plat a l'air délicieux et j'espère que tu as mis beaucoup beaucoup de chou ! Sachant que vous êtes toujours très nombreux au chalet, , il fallait bien ça car ce cadeau du ciel ne saurait parait rassasier tous les gourmands, pas bien gros pour une douzaine de convives.

Tu nous diras si tu as encouru les reproches des cœurs sensibles qui souhaitaient procéder à des funérailles en bonne et due forme de ce volatile.

Je suis allé voir ce qu'était une cipaille. D'après la recette trouvée sur le net, il ne me semble pas que tu doive abandonner l'idée d'en régaler tes invités. Il n'y aurait pas de gibiers, mais trois viandes, boeuf, porc et poulet. Et ce plat ressemble fort au Baeckeoffe alsacien.

Bises du grillon

Écrit par : Christian | 12/03/2014

Bonne semaine à vous, de passage sur votre blog, une belle pensée amicale de Pascal.

Écrit par : Djemaa | 13/03/2014

Tout le monde a l'air en effet de se régaler....mais j'avoue que j'aurai eu bien du mal à la plumer et à la vider !!!!!
Bonne journée amis canadiens et bisous
Anita

Écrit par : anita | 13/03/2014

Dommage je ne supporte ni le chou ni les oignons !!!

Bisous du Berry

Écrit par : La Berrichonne | 20/03/2014

quand une bête comestible meurt par accident c'est lui faire honneur que de la manger .
Hélas je ne suis pas capable de la tuer , et mes poules meurent de leur belle mort! je pense que ton mari s'est régalé .
bises

Écrit par : mamedjo | 24/03/2014

Les commentaires sont fermés.

 
Accueil Blog50 | Créez gratuitement votre blog | Avec notretemps.com | Toute l'info retraite | Internet facile | Vos droits | Votre argent | Loisirs | Famille Maison | Cuisine | Jeux | Services | Boutique